AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
« Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. Ça ne meurt pas, l'espoir. »



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 245
▬ Date d'inscription : 14/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Jeu 18 Aoû - 18:03

Je savais que certaines phrases de mon récit avaient surement du blesser Peter, tel un poignard dans le cœur…Mais il fallait qu’il sache tout, qu’il n’y ait plus d’ambigüité entre nous. Que les choses soient claires et qu’on joue cartes sur table comme on dit. J’esperais aussi qu’il comprenne le sens de mes paroles, même si je ne le disais pas clairement…qu’il comprenne que ce que je ressentais pour lui était bien plus que de l’amitié, et que là était tout le problème à présent. Partagée entre les deux frères…plus que compliquée comme situation. Et je me sentais vraiment pathétique.

J’avais été près de la fenêtre afin que Peter ne me voit pas pleurer. Je pleurais rarement devant lui, mais je savais qu’il n’aimait pas ça. Alors autant que je lui épargne cette vue et que je me contrôle du mieux que je le pouvais. Mais c’était tout de même difficile… Je fixais le jardin de l’institut en écoutant ce que Peter avait à me dire.
Qu’il m’avoue avoir des sentiments pour moi depuis maintenant un bon bout de temps me serra le cœur. A vrai dire, je l’avais un peu remarqué, mais je préférais me dire que c’était mon imagination qui me jouait des tours, qu’il ne fallait pas que je me fasse des films pour rien, plutôt que de croire que cela était possible

Peter m’avoua que c’était indéniable, que les choses allaient évoluer entre nous même s’il ne le voulait pas, qu’on ne pouvait pas revenir en arrière. Même si je savais que dans le fond il n’avait pas tout à fait tord, je ne voulais pas croire à tout ça. Rien ne pouvait changer à ce point entre nous. On était fusionnel, unis comme les doigts d’une main, je me confiais à lui et inversement…Alors si les choses devaient changer, et qu’on s’éloignait petit à petit, je ne sais pas si j’arriverai à le supporter… Une angoisse me prit. Mon pouls s'accéléra. J'avais presque du mal à respirer normalement.

« Non, on peut très bien faire comme s’il ne s’était rien passé. Rembobiner la cassette, effacer la partie gênante, et tout reprendre comme avant. Ce n’est pas si compliqué, je l’ai déjà fait, et tout se passe pour le mieux »


J’avais débité ça sans réfléchir aux conséquences des mots. A ce qu’ils pouvaient provoquer. Mais même si ce que je venais de dire n’était pas possible, je voulais, dans le fond, vraiment y croire. Il me fallait quelque chose à quoi me raccrocher. Quelque chose qui me permette de croire que Peter et moi ce serait meilleurs amis pour la vie…
Mais ce ne sera vraiment plus comme avant…Car même si j’avais déjà vécu ce genre de situation, et qu’effectivement tout se passait pour le mieux avec la personne désormais, c’était Peter que j’avais en face de moi. Et non n’importe qui de mon cercle d’amis. Et avec lui, ce n’était pas pareil. Je tenais beaucoup trop à lui. Et ce baiser était devenu si important à mes yeux que je ne pouvais pas faire comme s’il n’avait jamais existé. Ces lèvres sur les miennes m’avaient ouvert les yeux sur mes sentiments pour lui. Et je ne pouvais pas faire comme si de rien n’était.

Peter se dirigea vers moi. Je voyais son reflet dans la fenêtre. Mon pouls s’accéléra de nouveau, et je fus soulager quant il me dit ne pas vouloir disparaitre de ma vie, que notre amitié était bien trop précieuse à ses yeux. De nouvelles larmes perlèrent sur mes joues sans que je m’en rende compte. Des larmes de soulagement mélangé à de la tristesse….Je n’avais pas tout dit à Peter lors de mon discours. J’avais résolument évité de parler d’une chose pour ne pas encore plus embrouiller la situation… Je me pinçais les lèvres quand il fut derrière moi. Il fallait que je lui avue tout ça. Maintenant que je m’étais lancée autant en finir, quitte à être mal à l’aise durant plusieurs jours à chaque fois que je le croiserais quelque part

« J’aime Nathan ça c’est sure mais…. »
Je soupirais, avant de reprendre, hésitante : « Les choses ne sont plus comme avant, je le sens. Y’a quelque chose qui a changé, et je ne sais pas quoi. Mais ce n’est plus pareil. Et le baiser entre nous n’a rien arrangé, en plus de savoir ma sœur avec lui dans le même institut »

Je marquais une pause, afin de contenir de nouveaux pleurs. Il fallait vraiment que j’arrête d’être aussi sensible, et que les robinets s’ouvrent pour un oui ou pour un non.
Reprenant mon courage, et avant que Peter n’ajoute quoi que ce soit, je repris la parole :

« J’ai l’impression d’être morcelée. Qu’une partie de l’amour que je ressentais pour Nathan s’est transférée pour toi »
Je ne savais pas si j’avais été claire. Et je pensais vraiment ne pas l’être du tout. Mais je ne savais trop comment formuler cette phrase. Finalement, je fis volte face, et me retrouvais face à Peter, le fixant droit dans les yeux de mes prunelles noisettes :

« Je t’aime Peter »
Ca y est je l’avais dit. Cela n’arrangeait absolument pas la situation, mais je l’avais dit. Un poids de moins sur le cœur, mais surement un nouveau malaise entre nous.
Je me sentais vraiment idiote…mais aussi l’âme d’une vrai s*lope. Comment pouvais-je dire un truc pareil alors que mon petit ami qui était aussi le frère de Peter, se trouvait dans l’institut en face du lac ? Et que je sortais en plus avec lui ?

« Je suis surement la pire des garces maintenant »
Je détournais le regard. Mes joues s'empourprèrent de honte. Je me sentais vraiment mal. J’avais l’impression d’avoir agi pour moi, sans penser aux conséquences, sans penser à ce que dirait Nathan s’il apprenait un jour ce que je venais d’avouer tout haut. J’avais presque l’impression d’être dans la peau de Lucie et que c’est elle qui venait de dire tout ça. Mais non, c’était bien moi, Katie Davis. La fille qui ne ferait pas de mal à une mouche, alors qu’à l’instant même, elle faisait du mal à son meilleur ami, et indirectement à son grand frère. Les deux garçons comptant le plus dans sa vie… A force de réfléchir à tout ça, ma tête se mis à tourner et je me retins au rebord de fenêtre pour ne pas crouler sous le poids de mon corps, mes jambes devenues coton.


_________________

You Make Me Smile & I Really Love You But...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 139
▬ Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Dim 21 Aoû - 12:21

J'aurais pu mal prendre quelques phrases de son discours mais ce ne fut pas le cas... Je m'étais simplement rendu totalement compte de ce que j'avais fais, de la situation dans laquelle je l'avais mise, Je savais qu'elle était sincère afin de m'éviter toutes idées du futur que je pourrais me faire, mais je dois dire que je me sentais des plus perdus, perplexes et une foule d'autres sentiments assez négatifs. Bref, je commençais à déblatérer sur le fait que les choses allaient changer entre nous, je n'avais pas envie de me voiler la face là-dessus. Katie commença alors à m'expliquer qu'on pouvait faire comme ci, je retenais un long soupire, la situation ne me l'accordait pas...Peut être pouvait elle l'oublier et faire comme avant, mais moi non, je n'en étais pas capable ! C'était certainement à cause de la force des sentiments que j'avais pour elle,ou je ne sais trop quoi mais c'était pas faisable, enfin pas pour le moment.

_" Je pense pas... Honnêtement je pense pas en être capable ! Pas pour le moment !"

J'avais avec ce baiser réellement découvert que ce que je pensais était vrai, elle ne m'attirait pas parce qu'elle était la petite amie de Nathan et donc un très bon moyen de l'embêter ou de vouloir ce qu'il avait, mais je l'aimais vraiment et même encore plus profondément que je ne l'aurais cru. Nous étions les meilleurs amis possibles et je m'étais cantonné à cette idée, et puis le soir où je l'avais embrassé, tout avait volé en éclat, me montrant mes sentiments. J'avançais doucement vers elle alors qu'elle me tournait toujours le dos, elle avait dû m'entendre ou me voir, je sentis comme une espèce de "contraction" de sa part. Je me stoppais où j'étais en lui disant que ce n'était absolument pas pour ça que j'allais disparaitre de sa vie ! C'était impossible et inenvisageable ! Elle était trop importante. Elle recommença à parler, m'expliquant ses doutes sur Nathan et Lucie et le fait que le baiser n'avait rien arrangé. Oui, je l'avais vraiment mise dans une mauvaise position. J'avais baissé la tête, gêné et ne sachant quoi dire, puis finalement Katie me dit qu'elle supposait qu'une partie de l'amour pour Nathan se soit transformé en amour pour moi. Je relevais la tête d'un seul coup, réellement surpris !

Par la suite elle fut encore plus clair, m'avouant totalement qu'elle m'aimait. Je n'étais plus convaincu de comprendre ! Nous étions censés être amis mais nous avions tous les deux des sentiments pour l'autre et en plus elle était la petite amie de mon frère... Vous avez dis compliqué comme situation ?!

_" Tu ? Euh ..."

Vraiment lamentable mais je n'étais pas capable de dire autre chose. J'étais trop perdu ! Je la vis rougir en disant qu'elle était la pire des garces ! Non au contraire ! Si quelqu'un avait fait quelque chose de mal c'était bien moi. Elle se détourna rapidement et retourna auprès de la fenêtre. Je m'avançais vers elle, et je passais mes bras autour de ses bras, la serrant contre moi, n'ayant pas peur d'un contre sens, c'était un geste des plus habituels entre nous. Même si c'était peut être pas la meilleure chose à faire, mais là c'était mon côté meilleur ami qui avait totalement repris le contrôle si on peut dire.

_" Je t'aime aussi. Mais franchement là, non tu n'es pas la pire des garces, tu es même le total opposé ! Tu n'es pas capable de faire du mal à qui que ce soit... enfin pas volontairement ! "

A cet instant on pouvait facilement avoir l'impression que tout était comme avant, et j'étais si l'on peut dire réconforter à l'idée qu'elle ait des sentiments également pour moi, que ce n'était pas que d'un sens.

_" Une des choses qui te rendent exceptionnelle ! Tu n'as vraiment pas à t'en faire pour ça !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. Ça ne meurt pas, l'espoir. »



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 245
▬ Date d'inscription : 14/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Dim 21 Aoû - 19:46

Que Peter me dise ne pas pouvoir faire comme si de rien n’était ne me surpris pas plus que ça à vraie dire. Je m’y attendais parfaitement. C’était normal après tout. Taire ses sentiments et faire comme si de rien était, n’était pas chose facile. La preuve en est qu’en un an et demi, je n’ai jamais cessé d’aimer Nathan, n’ayant que des relations très courtes, ne m’attachant pas à d’autres garçons… Sauf Peter. Mais jusque maintenant, c’était de l’amour fraternel que je lui portais. Et rien d’autre. Du moins, jusqu’à il y a trois jours. Jusqu’à ce que je sache la vérité (même si dans le fond je l’avais toujours su) et que ça m’ouvre les yeux…

Je ne savais plus où j’en étais. Totalement déboussolée, aux prises avec le doute. Mais pourquoi j’avais dit une chose pareille ? Pourquoi avais-je avoué un truc comme ça ? Aussi gros ? J’avais l’impression d’être dans une autre dimension, que quelqu’un d’autre avait pris mon corps et parlait à ma place… Mais non, c’était bien moi. Katie Davis, venant d’avouer à son meilleur ami être amoureuse de lui, tout en sortant avec son grand frère… Totalement hallucinant et bien trop compliqué à gérer. A cet instant précis, j’aurais voulu pouvoir me terrer dans un trou de souris et qu’on m’oublie. Que les choses se tassent. Pouvoir remonter le temps…Mais je n’avais pas ces pouvoirs malheureusement.

La réponse de Peter face à ma récente déclaration me surpris. S’il n’avait rien dit, ça aurait été pareil. En tout cas, il semblait sous le choc, chose que je comprenais parfaitement. Il devait surement s’attendre à une réponse négative de ma part, alors que ce n’était pas le cas… Son baiser avait tout changé. Ma vision des choses, de mes sentiments, tout. Peut être que s’il n’y avait pas eu ce baiser, les choses auraient continuées telles quelles… Mais pour combien de temps ? Me serais-je rendue compte avoir des sentiments pour mon meilleur ami ? Je n’en savais rien. Peut être pas. Peut être aurais-je joué la carte de l’ignorance, faisant mine de rien. Après tout, c’est bien ce que j’avais fait dans le fond non ?

J’avais mal au crane à force de penser à tout ça. J’appuyais sur mes tempes afin d’atténuer la douleur mais cette fois, cela ne marcha pas. Je pris appuie sur le rebord de la fenêtre, mes jambes prêtes à crouler sous mon poids..
Peter tenta de me rassurer sur le fait que je n’étais pas une garce, et que j’en étais loin d’ailleurs… Mais sur ce coup, il fallait bien dire que ce n’était pas le cas non ? Mon meilleur ami s’approcha de moi, et me pris dans ses bras, comme pour me consoler. C’était un geste habituel entre nous. C’était notre manière de se montrer notre affection mutuelle. D’ailleurs, ce genre de comportement nous avait valu des remarques de certaines personnes, croyant que l’on était en couple mais non…
Sauf qu’aujourd’hui, ce geste si anodin d’habitude, l’était d’un coup moins. Je ne repoussais pas Peter, bien au contraire. Je posais ma tête sur son torse, inspirant un grand coup et fermant les yeux. Les battements de mon cœur s’accélérèrent, chose inhabituelle.

« Merci, c’est gentil. Mais là, faut bien avouer que je nous mets tous les trois dans une situation délicate. Je... »
Ma gorge se serra et mon ventre se noua. Je ne savais plus ce que je voulais dire. Toutes mes pensées se tournèrent vers Nathan. Il ne méritait pas ça. Pas après ce que je lui avais fait. Et pas maintenant que je venais e le retrouver. Que je lui avais avoué n'avoir jamais cessé de l'aimé. Que penserait-il de moi s’il nous voyait ainsi ? S’il apprenait ce que je venais de dire ? Une larme perla sur ma joue droite. Et je me raccrochais à Peter, resserrant ma prise sur son T-shirt de mes mains tremblantes, comme s’il pouvait partir à tout moment, me laissant en plan dans cette grande salle vide. Seule.

« Qu’est ce que je vais faire ? Comment arranger les choses ? »
Il était évident que je parlais de Nathan. Je ne voyais vraiment pas comment lui avouer un truc pareil… Mais je ne pouvais pas laisser Peter souffrir à chaque fois qu’il me verrait moi et Nathan… Surtout que je lui avais également avoué que ce n’était plus comme avant avec son grand frère…

« Je vais aller m’exiler en Alaska durant quelques années. »

C’était une blague bien évidemment. Un moyen de défense. Détendre l’atmosphère même si c’était peine perdue. Mais je restais dans les bras de Peter, n’ajoutant rien de plus, les battements de son cœur au creux de mon oreille gauche m’apaisant un peu…

_________________

You Make Me Smile & I Really Love You But...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 139
▬ Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Dim 21 Aoû - 22:23

J'avais été très surpris lorsque Katie m'avait avouée qu'elle m'aimait, bon elle avait déjà dit qu'elle avait des sentiments pour moi mais elle ne m'avait pas dit mot pour mot qu'elle m'aimait. Je m'étais même imaginé que c'était une façon de me dire que Nathan était plus important que moi, je ne croyais pas à un avenir possible pour nous jusqu'à ce qu'elle dise ses trois mots. Et j'avais réagis comme un idiot, en bafouillant deux mots, je me serais donné des baffes si j'avais pu revenir en arrière. J'avais envie de lui dire que je l'aimais comme je n'avais jamais aimé qui que ce soit, moi qui étais plutôt du genre à ne pas me ficher réellement sur une seule personne mais j'avais peur d'être trop avenant déjà que je sentais que Katie était très embêtée par la situation, je n'allais pas en rajouter. J'aurais bien aimé qu'elle ait mon empathie, qu'elle puisse ressentir mes sentiments.

La jeune femme venait de me dire qu'elle devait être la pire des garces me sortant de mes pensées. Je la rassurais lui répondant que c'était totalement faux... Bon d'accord elle l'était un peu sur le coup, mais moi j'étais le pire des cons et des salops pour faire ça à mon frère, alors j'étais dix fois pire qu'elle. Je m'avançais et je la prenais dans mes bras pour la rassurer, pour lui prouver mon affection après mes morceaux de phrase de tout à l'heure. Elle posa sa tête sur mon torse, ce qui me fit sourire, je passais doucement ma main dans ses cheveux, alors que mes pulsations cardiaques s'accéléraient et ressemblaient de plus en plus à celle que j'avais lorsque je courais.. Je dis d'une voix qui perdait rapidement en assurance :

_" Je ne suis pas claire non plus dans l'histoire... Tomber amoureux de la petite amie de mon frère n'était pas ... "

Je m'arrêtais lorsque je vis une larme couler le long de sa joue. Je me sentais tellement honteux ! J'étais en train de faire souffrir mon frère de façon indirecte et lorsqu'il le découvrirait je pouvais faire une croix sur le peu de fraternité qu'il y avait entre nous... Et je mettais Katie dans une situation délicate, tellement que j'étais en train de la faire pleurer. Je baissais mes bras, posant mes mains aux environs du milieu du dos, et le caressant doucement pour la consoler. La jeune femme me demanda ce que nous allions bien pouvoir faire, c'était la question que je me posais justement sans avoir une véritable réponse digne de ce nom.

_" Pour le moment rien... Il n'y a rien à faire ! Tu ne veux pas perdre Nathan et je ne veux pas non plus perdre mon frère même si ..."

En disant ça, je savais que j'allais souffrir. Je me sentis frissonner rien qu'à l'idée de savoir Nathan avec Katie alors que moi je serais seul ailleurs. Cette idée me semblait de plus en plus insupportable :

_"Je n'ai aucune idée de la façon grâce à laquelle nous pourrons nous en sortir, sur comment arranger les choses. Dans cette histoire nous allons tous souffrir . Mais tous finira par s'arranger, crois moi ! "

Je m'en voulais de lui dire ça mais je voulais être franc. Nous étions dans un triangle amoureux des plus complexes. Il y avait une solution pour que les choses aillent mieux : Que je disparaisse de leurs vies, c'est égoïste mais je ne pouvais pas faire ça. Je ne pouvais pas me sacrifier pas avec l'amour que j'avais pour elle. Elle me dit qu'elle devrait aller s'exiler en Alaska, cela me fit presque sourire :

_" Au milieu des ours et avec des hivers interminables ? Non merci ! Je te conseillerais plutôt Hawaï ou Tahiti."

Je prenais son visage entre mes mains, la forçant si l'on peut dire à me regarder dans les yeux :

_" Ca va bien se passer ! Je ferais n'importe quoi pour que ça se passe bien !"

Je la lâchais ,malgré l'envie de l'embrasser qui me dévorais, la serrant encore plus contre moi :

_" Je t'aime Katie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. Ça ne meurt pas, l'espoir. »



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 245
▬ Date d'inscription : 14/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Ven 26 Aoû - 21:36

Mon monde commençait à s’écrouler tel un château de cartes. Déjà que ma vie n’était pas des plus simples depuis la découverte de mon don, mais là, tout commençait à voler en éclat. Toutes mes convictions tombaient les unes après les autres, et j’étais totalement perdue. Jamais, au grand dieu jamais, je n’aurais pu penser être amoureuse de deux personnes en même temps. Pour moi, ce genre de choses n’était pas réel, on ne voyait que ça dans les films à la télévision ! Et pourtant, je vivais cette situation en ce moment même…et je ne savais pas comment faire pour me sortir de là.

Peter me caressa le dos comme pour me calmer. Il devait surement avoir remarqué les larmes perler sur mes joues… Je fis tout mon possible pour qu’elles cessent de couler. Inutile de le faire culpabiliser. Surtout que ce n’était pas de sa faute tout ça. Et encore moins le fait que je sois si sensible…
Peter me dit qu’il n’y avait rien à faire pour arranger la situation. Pourtant, je restais convaincue du contraire….même si ce que je venais de lancer sur l’Alaska avait été dit sur le ton de la plaisanterie, dans le fond, je ne plaisantais pas totalement. Le mieux serait que je m’en aille loin d’ici. Je ne méritais aucun des deux Summers et je ne voyais pas d’autres solutions pour arranger les choses…. En pensant à tout ceci, j’eus un pincement au cœur… Je venais de retrouver Nathan, et voilà que je pensais déjà à m’éloigner de lui… Et Peter, ne plus voir Peter, rendait les choses encore plus insupportables à envisager… Et le fait qu’il m’avoue que nous allions forcément souffrir de cette situation n’arrangeait en rien mon angoisse, même si je savais parfaitement que nous ne pouvions en sortir indemne de cette histoire…J’enfouis mon visage dans son t-shirt, me serrant encore plus contre lui, comme pour l’empêcher de s’éloigner de moi, de partir, de m’abandonner. Bref, je ne voulais pas qu’il me laisse. Je suis égoïste n’est ce pas ?
Je me sentais comme une gamine de cinq ans ne voulant pas partager ses jouets, ou toute autre chose. Totalement immature et perdue. Je suis totalement pathétique mais c’est plus fort que moi. Avant que ma tête ne décide quelque chose, mon corps tout entier agit bien avant.

Peter revint sur mon exil en Alaska, et rentra dans le jeu si j’ose dire, me conseillant plutôt les iles paradisiaques. La tête toujours dans son t shirt, j’esquissais un sourire, que Peter ne pouvait voir, avant de lancer un
« Oui, c’est une bonne idée, je vais y réfléchir sérieusement. Et puis, je pourrais peaufiner mon bronzage »
Deuxième plaisanterie, car plus pâle que moi il ne pouvait y avoir. J’étais blanche comme neige, et avoir un teint hâlé me prenait du temps…Sans compter les coups de soleil
Peter prit mon visage entre ses mains. J’étais maintenant redressée, face à lui, le regardant droit dans les yeux de mes prunelles noisettes. Il tenta de me rassurer encore une fois, m’affirmant que tout se passerait bien et qu’il ferait n’importe quoi pour ça….Ce qu’il venait de dire réussit à me calmer un peu. Et me touchait également.

Puis, Peter me fit sa déclaration, si j’ose dire. Je ne bougeais pas d’un pouce, mais mon cœur, contrairement au reste de mon corps, s’emballa. Je rester là, plantée devant lui, continuant à le fixer durant quelques secondes, quand je décidais à agir. Je me mordis légèrement la lèvre inférieur, comme si je pesais le pour et le contre du geste que je m’apprêtais à faire, puis, finalement, je me mis sur la pointe des pieds, et l’embrassais… Je savais que je n’aurais pas dû faire ça, surtout sachant Nathan de l’autre côté du lac, mais c’était devenu plus fort que moi…
Heureusement pour moi, pour nous, que personne ne se trouvait dans la pièce à cet instant…. C’est peut être d’ailleurs pour ça que j’avais osé me lancer….
Spoiler:
 

_________________

You Make Me Smile & I Really Love You But...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 139
▬ Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Mar 30 Aoû - 15:27

Je me sentais à la fois tellement heureux et tellement inquiet. Je savais maintenant que Katie ressentait quelque chose pour moi, qu'elle avait quelques sentiments et que ce n'était pas un amour qui allait simplement dans un sens, c'était réciproque et rien que cette pensée me remplissait de joie. Malheureusement il y avait un gros problème, un problème de taille : Nathan. Katie était sa petite amie, pas la mienne, ils venaient de se retrouver et pour finir : Nathan est mon frère. En gros la situation était une des plus compliqués possibles... J'aimais Katie, mais aussi mon frère, et l'idée de prendre la seule personne qui l'aimait réellement ne me plaisait pas du tout. Je ne voyais aucune réelle issue, j'étais dans cette histoire en trop et j'en étais malheureusement conscient. Le problème est que l'amour me poussait à rester. Bref, La jeune femme était dans mes bras, et j'essayais tant bien que mal de la rassurer, sauf que je n'étais absolument pas doué pour ce genre de chose, j'avais même l'impression de faire pire que mieux. Bon j'avais été franc, je ne voulais pas lui mentir, car même si c'est le genre de chose à faire dans de tel situation, Katie n'était pas idiote et j'avais trop de considération pour elle pour lui dire des mensonges.

Je passais mes mains dans son dos pour la calmer, lorsqu'elle commença à me parler de d'exil d'Alaska. J'eus un léger sourire, et lui parlais plutôt d'iles paradisiaque.. La fuite était une très bonne idée finalement... Mais perdre Katie de vue me serait insupportable, alors quitte à la séquestrer, je voulais qu'elle reste.

_" Réfléchis encore ! Pendant longtemps ! Parce qu'en attendant tu restes ici..."

Peaufiner son bronzage... Katie n'avait pas de bronzage, elle était blanche, même plus que blanche, mais ça contribuait à son charme. Je finis par attraper son visage entre mes mains et je la rassurais une dernière fois, avant de lui avouer de façon plus claire que je l'aimais réellement. Je ne m'attendais pas à une réaction tel qu'elle soit, je n'en voulais pas non plus, enfin pas vraiment. Je remarquais un instant un changement dans son comportement, ce qui me fit fixer autre part, sauf qu'elle avait décidé de réagir. Je sentais d'un seul coup ses lèvres se poser sur les miennes. Mon coeur loupa un battement... Mais mon cerveau s'arrêta de réfléchir en même temps. Je ne réussis pas à m'empêcher de prolonger ce baiser, je savais que j'en allais pas en ravoir un de si tôt. Le moment était parfait... Un peu trop puisque j'entendis la poignet de la porte tourner en même temps qu'un rire. D'un seul mouvement nous nous reculions l'un de l'autre et tournions la tête vers les deux nouveaux arrivants qui comprirent rapidement qu'ils avaient interrompu un moment entre nous. Nous avions la parfaite tête de coupable ! Ils prirent une veste restée là et quittèrent la pièce. Je jetais un regard à Katie qui voulait dire un truc du genre : Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. Ça ne meurt pas, l'espoir. »



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 245
▬ Date d'inscription : 14/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Mar 30 Aoû - 17:54

J’avais avoué mes sentiments à Peter. J’avais clairement prononcé les trois mots, les sept lettres. Je savais que je n’aurais pas dû, la situation était déjà bien assez difficile, mais ce fut plus fort que moi. Le voir là, à tenter de me rassurer, être là pour moi, m’avouer qu’il m’aime…toutes ces petites choses m’ont fait craquer. Il avait toujours été là pour moi, même quand j’avais disparu de la vie de Nathan, et la sienne par la même occasion. Je pensais qu’il m’aurait rejeté à nos retrouvailles, mais non. Ca nous a même considérablement rapproché tous les deux. Il est devenu mon confident, et inversement.
Même si je venais de me jeter à l’eau, je ne pouvais m’empêcher d’avoir une pensée pour Nathan. Et s’il nous voyait là tous les deux ? Il tuerait surement son frère, et me traiterait de tous les noms possibles et inimaginables… Je ne voyais vraiment pas comment arranger la situation. Je ne pouvais pas, je ne pouvais plus taire mes sentiments pour Peter. Plus maintenant. Mais j’aimais toujours Nathan, ça c’était certain. Alors que faire ? Je n’en avais strictement aucune idée. J’étais dans une impasse, totalement piégée. Et même si mon « meilleur ami » faisait tout pour me rassurer, dans le fond je savais que rien n’allait aller comme nous le voulions. C’était impossible.

Peter me dit de réfléchir encore pour mon exil, car en attendant, je resterais ici. Je suppose qu’il voulait dire avec lui…Je souris timidement. Je ne voulais pas partir, m’éloigner des deux garçons, mais c’était la meilleure chose à faire, pour nous trois. L’un de nous souffrira forcément, alors, pour que cela n’arrive pas, il fallait que je m’en aille loin d’ici…

« Je vais partir, comme je l’ai déjà fait »

C’était la meilleure solution, du moins, celle qui revenait en boucle dans mon esprit. Je ne voyais vraiment pas d’autre issue à notre problème. Nathan allait me détester, une nouvelle fois, mais contrairement à la précédente, il saurait le pourquoi du comment de mon geste. Je ne partirais pas sans lui expliquer, comme une voleuse comme je l’avais déjà fait. Cette confrontation allait être douloureuse, mais il fallait que je lui dise la vérité…. Plus j’y pensais, et plus mon ventre et mon cœur se nouèrent. J’avais peur de l’affronter. Peur de lui dire tout ça. Peur de sa réaction. Je tenais à lui, je l’aimais. J’avais peur de tout détruire, de le quitter….mon dieu que la vie peut être compliquée.

Mon instinct et mon envie parlèrent pour moi. Voyant le regard amoureux de Peter, et sa déclaration…je me jetais à l’eau et l’embrassais. Il me rendit mon baiser, qui se prolongea. Une larme coula le long de ma joue droite… Quelques secondes plus tard, des gens entrèrent dans la pièce, coupant court à notre baiser. Peter et moi reculâmes en même temps. Mes joues s’empourprèrent légèrement. Heureusement, les étudiants qui venaient de pénétrer dans la pièce ne s’éternisèrent pas, se contentant de reprendre la veste qu’ils avaient oublié. Puis Peter me regarda. J’étais gênée par cette intrusion. Je me sentais vraiment mal à l’aise… Et surtout, je priais pour que les personnes qui venaient de nous surprendre ne connaissent pas Nathan… Ou encore pire, Lucie

« Ne me regarde pas comme ça s’il te plait, je ne sais pas comment arranger les choses non plus….Je pense que ce n’est pas possible…Le mieux, c’est vraiment que je m’éclipse…Je ne plaisantais qu’à moitié tout à l’heure.... »
Je ne savais plus où me mettre. L'anxiété s'empara de moi. Et sans que je ne m’en rende vraiment compte, mon corps commença à se dématérialiser…

_________________

You Make Me Smile & I Really Love You But...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 139
▬ Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Sam 3 Sep - 19:47

Je ne pus retenir bien longtemps un soupire de désapprobation ! La solution de Katie avait toujours été de partir pour régler les problèmes au lieu de regarder la vérité en face, droit dans les yeux. Elle avait déjà quitté Nathan lorsqu'elle avait apprit pour son pouvoir et maintenant qu'elle venait de comprendre l'amour qu'elle avait pour moi alors qu'elle était en couple avec mon frère, elle voulait encore partir... J'avoue que sur le coup c'était une bonne solution mais je refusais ! Je ne la laisserais pas faire, j'avais trop besoin d'elle mais simplement pour une amitié ! J'étais du genre assez extravertie mais j'avais du mal à vraiment dire ce que je ressentais au fond de moi, Katie était la seule personne qui avait réussit à franchir la barrière... Je finis par lui faire ma déclaration et nous échangions un baiser, un baiser qui aurait pu être très long et pourquoi pas faire comprendre à la jeune femme la véritable nature de ses sentiments sauf qu'on nous coupa dans notre élan ! Des gens rentrèrent dans la salle... Nous étions aussi gênés l'un que l'autre et j'étais plus que convaincu qu'ils avaient déjà compris ce qui s'était passé. Bonjour la discretion. Heureusement ils ne firent qu'un passage et quittèrent rapidement la pièce. Je lui jetais un petit regard à Katie.

_" Partir n'est pas toujours la solution ! Fuir le problème ne le résoudra pas !"

Je ne voulais pas qu'elle parte ! Je m'y refusais totalement, et si c'était le cas, je ne ferais pas comme Nathan a me lamenter, je la chercherais quitte à y passer énormément de temps. Le problème c'est que son pouvoir n'aidait pas ! Elle pouvait disparaitre de façon presque littérale...Elle avait la téléportation de son côté ! Pas moi. Je remarquais que Katie était en train de se dématérialisé c'était mauvais signe !

_" La solution est peut être pas mise de façon évident sous nos yeux mais il y a une solution ! Il y a toujours une solution et on la trouvera tu peux en être certaine."

Je lui tendais la main pour qu'elle la prenne, espèrant qu'elle ne choisisse pas de disparaitre subitement :

_" Reste Katie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. Ça ne meurt pas, l'espoir. »



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 245
▬ Date d'inscription : 14/06/2011

MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   Sam 3 Sep - 21:04

Combien de temps notre baiser aurait-il duré si nous ne nous étions pas fait prendre ? Je n’en avais aucune idée. Certainement bien plus longtemps que ça, c’était certain ! La douceur des lèvres de Peter était si agréable que j’aurais prolongé ce moment encore et encore…sauf que des gens entrèrent dans la pièce, et en plus de ça ma conscience se réveilla… Je devais être rouge comme une pivoine de m’être fait prendre en flagrant délit. Je m’éloignais de Peter, reculant de quelques pas, et détournais le regard totalement gênée par cette intrusion. Je prisais aussi intérieurement pour que les fauteurs de trouble ne s’éternisent pas, et surtout ne nous posent pas de questions…

Fuir n’étais pas une solution en effet, mais c’est la seule que je voyais plausible. La seule qui pourrait régler nos soucis. Certes quitter les frères Summers ne serait pas chose facile, loin de là, mais c’était bien la seule solution qui s’offrait à moi….Je ne pouvais choisir entre les deux. Comment le pourrais-je ? Ils avaient chacun leur personnalité, chacun des petites choses que j’adorais, et j’étais amoureuse des deux … bon sang ! Comment me sortir de là ?

« Fuir les problèmes ne les résout peut être pas toujours, mais dans le cas présent, je pense que c’est bien là la seule solution. La seule manière de ce sortir de ce guêpier dans lequel je nous ai mis »

J’étais tellement convaincue de ce que je venais de dire, que mon corps commença à se dématérialiser sous le coup de l’émotion. A croire qu’il me faisait signe, confirmait mes dires… Je me sentais vraiment ignoble. Comment pouvais-je faire ça au garçon qui avait hanté mes pensées jour et nuit durant plus d’une année loin de lui ? Et comment pouvais-je faire ça au garçon qui était toujours là pour moi, à me consoler quand les choses n’allaient pas, m’écoutait et me conseillait ? Je n’avais pas le droit de leur faire ça, de les aimer tous les deux…Sauf que, si on me demandait de choisir, à leur actuel je serai dans l’incapacité de le faire. Je tenais énormément aux deux, et j’avais des sentiments pour les deux… Et le fait qu’ils soient frères était pire que tout.
Je redoutais plus que jamais la réaction de Nathan quand je lui avouerai tout cela…Et comment formuler la chose pour ne pas trop le blesser ? Je n’en avais fichtrement aucune idée… Et je n’avais pour le moment pas le courage d’affronter son regard accusateur…
Peter me fit revenir à la réalité me tendant la main afin que je reste là, que je ne m’éclipse pas comme je l’avais déjà fait par le passé. Mon corps redevint à la normal, et je regardais longuement mon meilleur ami….Mais pouvais-je encore le qualifier comme tel ? Finalement, je ne pris pas sa main mais vint me blottir contre lui. La chaleur qu’il dégageait m’apaisait, et j’appréciais ce contact. Je me sentais bien près de lui, contre lui. Son cœur battant à mes oreilles… Je restais un moment comme ça, fermant les yeux…Puis après ces quelques secondes qui me parurent des minutes, j’articulais difficilement, presque dans un chuchotement :

« Je suis désolée »

Finalement je me redressais, plantais mon regard dans le sien et déposais un bref baiser sur ses lèvres, avant de lui sourire timidement en me reculant, et d’ajouter :

« On se voit plus tard »

Puis je disparus sans lui laisser le temps d’ajouter quoi que ce soit, de me retenir. J’atterris dans ma chambre. Et je m’allongeais sur mon lit, serrant mon oreiller. Mon regard semblait vide de toute expression. J’étais totalement ailleurs, perdue dans mes pensées. Une larme unique roula sur ma joue.
J’avais laissé Peter en plan dans la salle de repos. Lui avais dit qu’on se verrait plus tard, sans lui préciser quand. Plus tard dans la journée ? Dans la soirée ? Demain ? Dans quelques jours ? Plusieurs semaines ? Je n’avais rien spécifié… Je m’en voulais comme jamais, et espérais vraiment qu’il comprenne mon geste. J’aurais voulu rester avec lui, blottie contre lui me caressant les cheveux pour me rassurer, ayant des gestes tendres… mais je ne pouvais pas. C’était au dessus de mes forces. Il fallait que je reste seule, que je fasse le point sur la situation. Que je clarifie la situation. Que je fasse un choix. Surement le plus difficile de ma vie.


Spoiler:
 

_________________

You Make Me Smile & I Really Love You But...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A LITTLE MORE ABOUT ME


MessageSujet: Re: Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parfois les mots dépassent la pensée... |Katie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» › SI JE DIS CE MOT, TU PENSES A QUOI ?
» (Walden) ❀ Parfois les mots ne sortent pas.
» "Parfois, la personne dont tu as vraiment besoin est la dernière à laquelle tu aurais pensée"
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Mutants :: 
L'institut des X-men
 :: † SALLE DE REPOS †
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit