AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 can you hear me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 59
▬ Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: can you hear me ?   Jeu 21 Juil - 10:39

Sept heures du matin. C'était l'heure à laquelle Lana se réveillait tous les matins depuis qu'elle était de retour à New York. Même si cela faisait déjà deux semaines qu'elle était là, le jet lag ne la lâchait pas. Impossible de dormir avant minuit mais impossible dormir après sept heures. Ca correspondait à midi en Angleterre et jamais au grand jamais, la petite blonde ne se levait dans ces eaux là. Allongée sur son lit dans la maison de son oncle et sa tante, Lana fixait le plafond. C'était en général ce qu'elle faisait tous les matins car elle ne voulait pas se lever trop tôt et réveiller tout le monde dans la maison. Elle restait alors étendue là à réfléchir sur un peu tout et n'importe quoi. Elle s'interdisait à penser à ses parents et pourtant ils étaient omniprésent. Tous les jours elle ne faisait que se lever pour les venger. Trouver ceux qui les avaient tués et pourquoi. On ne peut pas vraiment dire que pour le moment ça ait eu beaucoup de succès. Lana n'avait que de minces pistes qui lui indiquaient qu'il y avait des mutants aux Etats-Unis. Une veine n'est-ce pas ? Les Etats-Unis... C'est grand.

Lana était à milles lieues de se douter que des instituts comme celui du professeur Xavier ou son rival existaient. Elle était à milles lieues de se douter qu'il y avait bien plus de mutants que sa cousine, les deux qui avaient tués ses parents... Et elle. Lana avait été bien surprise lorsqu'elle avait survécu à « l'accident » du bateau. Même si elle ne savait pas encore en quoi son pouvoir consistait, elle s'était rendue compte qu'elle en possédait un. C'était la seule explication rationnelle - si on peut dire - à ce miracle. La blondinette avait eu beaucoup de mal à s'en convaincre, ce ne fut qu'en étant en présence de Quinn et en lui posant quelques questions qu'elle se rendit compte que sa cousine et elle avaient encore un autre point en commun. Elle avait alors cherché ce que son pouvoir pouvait bien être... Difficile de déterminer. Elle avait survécu à une explosion... Ca pouvait avoir un lien avec l'eau... Le feu... Ou encore être invulnérable... Mais elle avait essayé de se couper et elle peut affirmer qu'elle n'est pas invulnérable ! Elle avait saigné pendant un moment d'ailleurs.. En rigolant par la suite de sa bêtise.

Ce matin là, la new yorkaise de naissance resta encore une heure allongée avant de se lever. Elle descendit à la cuisine comme tous les matins et prépara le petit déjeuner pour tout le monde. C'est alors qu'elle entendit son téléphone sonner à l'étage. Oops, elle avait oublié d'éteindre son réveil. Lana couru dans les escaliers et se jeta sur son lit pour attraper le téléphone et appuyer sur la touche « arrêter ». Essoufflée, elle espéra que personne n'avait été réveillé par le bruit. Qu'elle cloche tout de même. Lana se rassit sur le lit et regarda son téléphone. Elle appuya sur une touche pour accéder au menu du blackberry. Ecran noir. Elle réessaya de l'allumer en vain. Aucune touche ne fonctionnait. Elle enleva la batterie, attendit dix minutes l'allumage... Mais rien. Raaaaah c'était quoi ce téléphone ? Elle savait bien que c'était pas une bonne idée de brancher le téléphone sur une prise américaine... Lana se relaissa tomber sur le lit, réfléchissant. Bon, elle allait devoir aller dans la boutique voir ce qu'il avait.

Après une douche, Lana enfila une robe, attrapa sa veste, un foulard, ses Ray Ban et son sac puis elle fila vers l'arrêt de bus. Lana n'avait pas son permis de conduire. A vrai dire, elle n'en avait jamais eu besoin. En angleterre, ses parents la déposaient quand elle avait besoin de sortir, sinon elle prenait le bus, ça ne la dérangeait pas. La famille Fox n'était pas ruinée, loin de là, mais Lana n'avait jamais vu ses parents étaler leur argent. Ils étaient très discrets sur leur vie privée et elle avait hérité de ça, restant discrète. Lana monta dans le bus qui venait de s'arrêter. Elle se dirigea vers le fond et s'assit sur un siège vide. Il n'y avait pas grand monde aujourd'hui comparé aux autres jours. Dix arrêts plus loin, elle appuya sur le bouton et descendit devant une boutique de téléphonie.

Entrant, elle salua les vendeurs et clients déjà présent. Lana avait pris un abonnement le moins cher chez un opérateur qu'elle ne connaissait pas vraiment. Tout avait tellement changé en neuf ans. La blondinette attendit une bonne vingtaine de minutes avant que ce soit son tour. « Bonjour, en quoi puis-je vous aider ? » Lana sortit son téléphone et le posa sur le comptoir. « Bonjour. Voilà j'ai un Blackberry que j'ai acheté en Angleterre, parce que je vivais là bas - enfin bref, et ce matin, il a cessé de fonctionner... ». Lana parlait avec un petit accent british. Après neuf ans passé en Angleterre c'était normal après tout.. La vendeuse prit le téléphone et essaya - en vain - de l'allumer. Comme si Lana allait raconter n'importe quoi ! « Mmm.. Vous l'avez rechargé comment ? » Lana répondit en remettant son sac correctement sur son épaule. « Sur une prise normale, avec un convertisseur de prise. ». La vendeuse s'excusa au près de Lana et alla parler à un collègue. Lana balada son regard dans la boutique. Elle ne savait pas pourquoi mais elle avait un mauvais pressentiment. La vendeuse revint. « J'ai vérifié avec un collègue mais malheureusement il va falloir renvoyer votre téléphone chez le constructeur... Seulement, le soucis c'est que seul le magasin où vous avez acheté le téléphone peut le faire. » Lana regarda la dame consternée. Elle venait de lui dire qu'elle l'avait acheté en Angleterre non ? « Mais euh... Y a pas d'autres solutions ? » « Non madame je suis désolée, on ne peut rien faire... Il faudrait acheter un nouveau téléphone. ». Lana soupira. C'était bien sa veine ça tient.

La miss ressorti une demi heure plus tard avec un téléphone en mains. Elle n'avait pas voulu prendre un haut de gamme ou un smartphone parce qu'elle n'avait pas le forfait adéquate pour le moment. C'était un petit téléphone à slider de travers. Lana s'arrêta au beau milieu du trottoir pour composer le numéro de téléphone de Quinn qui lui avait laissé un message. Elle ne vit pas qu'elle dérangeait les gens dans la rue. « Quuuinn ? Tu m'entends ? C'est Lana. Quoi ? Non. LA-NA FOX. Ta cousine ! Quinn ? Quinn ??? ». Un jeune homme - Curtis ! - s'était arrêté devant elle, lorsqu'elle releva la tête, le téléphone toujours sur son oreille mais n'entendant toujours rien, elle se poussa sur le côté. « Oops, pardon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
the kings of fears †



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 69
▬ Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Jeu 21 Juil - 11:57

    Curtis n’avait encore une fois pas passé la nuit à l’Institut. Non, cette fois il n’était resté chez personne. Il n’avait pas non plus passé la nuit à coté d’une sublime créature. Non, il était simplement rentré chez lui. Enfin, dans l’appartement que ses parents lui avaient offert pour ses dix huit ans. Bien entendu comme toujours, Maman avait son lieu de prédilection dans New York : l’Upper East Side, avec vue sur Central Park cela va sans dire. Curtis avait eu ce bijou à dix-huit ans et depuis son entrée à l’Institut il n’y s’était rendu que quelques fois. Cette nuit donc, après une fête qui s’était terminé au petit matin il avait rejoint son appartement. L’appartement était impeccablement ranger, les lits faits de même que la vaisselle et le frigo soigneusement remplie. Le frigo était un meuble comme tous les autres, Curtis ne cuisinant jamais, aaaaah orgueil quad tu nous tiens !

    Quand il daigna enfin ouvrir ses yeux son premier reflexe fut de regarder son réveil. Le cadran affichait exactement dix heures et quarante sept minutes. Curtis poussa un profond soupir et se retourna, offrant son dos au réveil. Quelques secondes plus tard il sauta du lit d’un bond ! 10h47 ! Il était en retard. En effet la veille à la fête où il s’était rendu il avait revue sa cousine. Cette dernière plus jeune d’un an lui avait proposé d’allez boire quelques chose à 10h30, dans un bar près de Central Park. Et Curtis avait complètement oublié, il se dirigea en trombe dans la salle de bains où il prit une douche glacé, de quoi le réveiller. Douché il partit en direction de son immense dressing et prit la première tenu qu’il aperçut. En effet son dressing était rangé d’une certaine manière. Les hauts n’étaient pas pliés dans un coin, de mêmes que les bas. Non, le dressing de Curtis était organisé de façon à ce que le jeune homme n’est pas à chercher quoi mettre. Toutes les tenues étaient soigneusement préparées par une styliste française et envoyé chez le jeune homme où elles étaient suspendues dans le dressing. C’était typiquement le genre de service que la famille Wilson pouvait se permettre. Curtis enfila en moins de deux la tenue pour laquelle il avait opté. Prêt, habillé et coiffé il sortir de l’appartement refermant avec soin la porte.

    Au bas de l’immeuble, il lui fut relativement simple de trouver le bar dont parler sa cousine, Emily. Le bar se trouvait à quelques pas de l’immeuble, il lui fallait seulement traverser la route et longer la rue. Curtis se trouva bien vite devant le bar où sa cousine l’attendait. Il était très simple de repérer Emily. Emily avait tout d’une poupée Barbie. Blonde, la poitrine refaite allez savoir combien de fois, et constamment vêtue de rose, de diamant et de dentelles. Curtis le savait parfaitement, Emily adorait se faire remarquer et être éblouissante. Déjà petits quant ils jouaient ensemble lors des diners de leurs parents respectifs Emily avait le don d’agacer Curtis et inversement. Tout deux se complaisaient dans le rôle de Prince et Princesse, leurs orgueils et amours-propres n’avaient pas cent pareils ! Deux petits anges devant les amis de leurs parents, et une fois leurs dos tournés les deux enfants étaient de vrais démons ! Enfin, Curtis n’avait donc pas eu de mal à repérer Emily qui était accompagnée. Sa cousine se trouvait debout en compagnie d’une charmante jeune femme que Curtis ne semblait pas connaître. Emily portait des rajouts et ses cheveux dorés étaient coiffés en de grosses anglaises, elle portait une robe moulante rose lui arrivant mi-cuisse, un trench noir légèrement plus long que sa minuscule robe, des talons d’un blanc immaculé et un foulard blanc à pois noir. Ajoutons à cela l’un de ses sacs de luxes et vous aviez Emily, sosie de Paris Hilton et d’une Barbie qu’aucun parent n’aurait acheté à ses enfants. La jeune femme en sa compagnie était brune et portait une robe noir assortie à des talons de la même couleur, et une veste rouge. En tout cas on ne voyait qu’Emily… Curtis les rejoints et leurs fit la bise. Il eut seulement le temps de commander que son portable se mit à vibrer. Un appel entrant. L’institut Xavier.

    « - Oui ? Oui, c’est moi. Ah ! Professeur, je... Non non je peux venir, c’est à quel sujet ? Mon.. A je vois d’accord j’arrive tout de suite alors. »

    Curtis s’excusa brevement auprès d’Emily qui fit mine de bouder.

    « -Oh, Curtis… Reste encore un peu ! Ca fait vraiment longtemps que je ne t’ai pas vue…
    -On se voit ce soir, promis. Bon j’y vais et au faites désolé pour ton ex…
    -Que… comment..
    -Ah non, je voulais dire que j’ai revu l’un de tes exs, bon j’y vais ! »


    Sur ce Curtis sortit derechef, foutu don se dit il. Quant il avait vu sa cousine il avait entrevue l’une de ses peurs : revoir son ex, mort il y a une semaine. Curtis ne devait rien en savoir, cependant il l’avait découvert grâce à son don et avait fait une belle bourde, quel idiot ! se dit-il pour lui-même. Alors qu’il se dirigeait en direction du garage où l’une de ses voitures était en réparation –pour allez à l’Institut- il entendit une voix de femme :

    « Quuuinn ? Tu m'entends ? C'est Lana. Quoi ? Non. LA-NA FOX. Ta cousine ! Quinn ? Quinn ??? ».

    Lana Fox. Ce nom ne lui était pas singulier, connaissait il une Lana ? Il réfléchit pendant quelques minutes et soudain il se souvint. Lana ! La petite Lana qu’il avait gardé plusieurs fois ! Alors c’était elle. Il s’arrêta devant la jeune femme qui ne devait être que Lana. Cette dernière se poussa sur le coté.

    « Oops, pardon. »

    Curtis la prit doucement par le poignée pour l’arrêter avant de lui offrir un sourire des plus ravageurs. Il lui fit ensuite remarquer que la personne avait dû raccrocher.

    « Lana ! Ca fait vraiment longtemps ! J’espère que tu te souviens de moi, Curtis Wilson. Je te gardais quand tu étais petite. » Sur ce il sourit à nouveau, et posa ses mains sur la taille de la jeune pour lui faire la bise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 59
▬ Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Jeu 28 Juil - 21:21

Alors que Lana tentait avec tant de bien que de mal d'établir une conversation avec sa cousine au milieu de la rue, elle se décala pour laisser passer un jeune homme qui s'était arrêté à son niveau, comme gêné que la miss soit au milieu du passage. Lana ne pouvait se douter qu'il s'était arrêté en réalité pour elle. Ses lunettes de soleil sur le nez, elle n'avait pas pris le temps d'étudier le visage de son interlocuteur passager et sursauta lorsque celui ci lui fit comme remarque que Quinn avait du raccrocher. Ecoutant une dernière fois dans son téléphone, Lana haussa les épaules dans un mince sourire. « Mmm.. En effet. ». Quinn avait bel et bien raccroché, ou alors c'était le téléphone qui avait coupé la conversation. Rangeant son téléphone dans sa poche, la jolie blonde avait trouvé un peu étrange que le jeune homme lui fasse remarquer ça, cela voulait probablement dire qu'il avait écouté le début de sa conversation ? Huh; bizarre. Alors qu'elle relevait la tête pour regarder Curtis, elle fut encore plus surprise lorsqu'elle vit son magnifique sourire à faire tomber par terre n'importe qu'elle fille normalement constituée. Un peu gênée, elle lui rendit un sourire timide, attendant qu'il passe. Mais Curtis ne parti pas. Au contraire, il avait attrapé sa main pour que Lana ne parte pas. La blondinette senti son coeur bondir dans sa poitrine sans vraiment savoir pourquoi. Elle ne savait pas vraiment si c'était un bon signe ou un mauvais. Le jeune homme pouvait très bien lui vouloir du mal… Comme du bien.

La miss plissa les yeux derrière les verres de ses Ray Ban. C'était curieux comme ce visage lui disait vaguement quelque chose.. Mais quoi. « Lana ! Ca fait vraiment longtemps ! J’espère que tu te souviens de moi, Curtis Wilson. Je te gardais quand tu étais petite. ». La miss tomba des nues lorsque Curtis la prit par la taille pour lui faire la bise. Elle resta sans bouger, le laissant faire, pas encore remise de sa surprise. Ils devaient avoir l'air malin, lui en train de faire la bise à un piquet et elle, droite avec une tête comme si elle avait vu un mort vivant. « Curtis ? » Curtis ! Ohlala. Sur tous les habitants de New York, il avait fallu qu'elle tombe sur Curtis. Lana se souvenait très bien de lui, il n'y avait pas besoin de rajouter autre chose que Curtis Wilson pour qu'elle re-situe très bien le jeune homme. Elle senti ses joues rosir un peu au souvenir de son enfance. Il venait assez souvent la garder et il était un peu plus vieux. Malgré ça, Lana était désespérément amoureuse de lui à cette époque. Elle se souvenait encore le coller tout le temps. Son crush n'était pas vraiment discret maintenant qu'elle y repensait. Heureusement que tout ça était loin derrière non ? Il devait avoir oublié cette partie. Esperons. Lana secoua sa tête en reprenant ses esprits. « Ouaaah. Oui je me souviens de toi. Alors ça. Curtis !… » Elle ne savait vraiment pas quoi dire. Il avait vraiment changé… Mais il était toujours aussi beau il fallait avouer. Mais elle n'allait pas lui dire ça bien sur. « Ca fait longtemps. Dix ans quelque chose comme ça ? ». Lana senti un pincement au coeur en repensant encore à son enfance.. A cette époque… Ses parents étaient encore en vie. Lana secoua à nouveau la tête, remontant ses lunettes pour les poser sur ses cheveux courts. Elle ne voulait pas penser à ça maintenant. Lana ne voulait pas montrer aux autres sa peine. Pas de chance, elle ne savait pas que Curtis était lui aussi un mutant. « Je.. Ouah. Tu deviens quoi ? ». Lana tenta de dissimuler la rougeur de ses joues par un sourire.


(Pardon si c'est pas très long - je voulais pas bloquer le sujet trop longtemps ! Jme rattrape au prochain post !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
the kings of fears †



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 69
▬ Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Ven 29 Juil - 9:23

    « Ne t'en fais pas, un coke ou jus de fruit sera suffisant si tu as. ».

    Curtis acquiesça et se dirigea vers la cuisine qui était ouverte au salon. A y repenser, c’était la première fois qu’il l’utilisait vraiment, enfin du moins. D’habitude il mangeait souvent dehors avec des amis, ou chez les dits-amis. Il n’avait jamais connu les soirées en solitaire devant la télé, à déguster si je peux dire un plateau repas. Non. Curtis c’étais plutôt : dîner dans un restaurant select français, grand banquet de Maman, dîner d’affaires de Papa. Curtis poussa un soupir en pensant à ses parents, cela faisait presque un an qu’il ne les avait pas vues. Il avait l’habitude, et à quoi bon vouloir les voir ? Le jeune homme savait exactement comment sa se passerait : un câlin, quelques mots, un coup de fil et c’étais repartie pour trois mois à l’autre bout du monde. Curtis passa une main dans ses cheveux, les ébouriffant. Il ouvrit ensuite le frigo, et en sortit deux cokes, et un jus de fruits. Il les déposa sur la table et partis chercher deux verres. Il manquait quelque chose, oui, quelque chose à manger. Il se rappela que ce matin, il y a donc moins d’une heure, qu’on lui avait apportés un plateau de pâtisserie françaises. Souriant, il ouvrit le frigo, sortit le plateau et le déposa à son tour sur la table.

    « Je dois dire que ton appartement est sublime. ».
    « Merci Lana ! »


    Cette dernière observait la vue qu’offrait la baie vitrée. C’était ce que Curtis préférait dans l’appartement, la vue sur Central Park. Il aurait pu trouver un appartement identique à Tokyo, Londres ou encore Milan, cependant aucun d’entres eux n’avait cette vue imprenable sur Central Park. Logique. Il sourit, et demanda à Lana comment allait ses parents, avant de se couper net. Curtis se sentit coupable, il avait parfaitement ressentit les émotions et peurs de Lana, tout à l’heure. C’était tout lui, faire une gaffe comme celle-ci. Il ne put d’abord rien dire, et culpabilisa ensuite. Lana quant à elle lui tournait le dos, et finit par répondre d’une voix peu assuré.

    « Je préfèrerais ne pas en parler. »

    Curtis s’approcha lentement de Lana, et posa ses mains sur les frêles épaules de la jeune blonde. A ce contact, il ressentit une forte chaleur qui provenait non pas de lui, mais de Lana. Il tenta de fermer son esprit pour ne pas entrevoir à nouveau les peurs de la jeune femme, de peur de révéler encore quelque chose qu’il ne devrait pas savoir. Il inspira et se lança :

    « Lana… Je suis vraiment désolé, je n’aurais pas du te poser… cette question. Si je peux faire quoi que ce soit n’hésites pas. Si tu veux en parler, je peux peut-être te comprendre... »
    A ces mots il retourna la jeune homme pour la voir, et d’un revers de main essuya une larme qui perlait sur la joue de Lana.


(court, honte à moi!)


Dernière édition par Curtis L. Wilson le Ven 5 Aoû - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 59
▬ Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Jeu 4 Aoû - 13:19

Lana avait remonté ses lunettes de soleil sur sa tête parce qu'elle trouvait ça plus poli tout simplement de parler avec quelqu'un en pouvant voir ses yeux. Néanmoins, elle avait négligé la réverbération du soleil dans la ville et se retrouva contrainte à plisser les yeux pour essayer de distinguer clairement le visage de son ancien baby-sitter. Cette obligation fit que la jolie blonde ne vit pas les yeux de Curtis changer de couleur. Même si elle avait gardé ses lunettes de soleil sur le nez, il n'était même pas sur qu'elle l'aurait vu, ses lunettes teintant la vie en orange léger.

Lana ne cacha pas le fait qu'elle soit impressionnée du parcours de Curtis. Elle ne releva pas non plus son hésitation pour l'institut. Après tout, les gens cherchaient souvent leurs mots après une surprise pareille. Qui aurait cru que les deux se retrouveraient un jour comme ça par hasard dans New York ? Pas Lana en tout cas qui avait été persuadée qu'elle allait rester à Londres avec ses parents. Mais les temps changent n'est-ce pas. De plus, elle avait complètement sorti le bel ado de ses pensées. Ca faisait neuf ans qu'ils ne s'étaient pas vu ! « Harvard ?? Ouah. Je suis impressionnée ! T'es avocat maintenant ? Juge peut être même non ? ». Elle esquissa un tout petit sourire en rangeant ses mains dans les poches en jeans de sa veste.

Lana fut assez surprise de la proposition suivante du jeune homme. A vrai dire, elle avait laissé tomber depuis quelques temps les relations amicales ou autre avec qui que ce soit. Bien trop focalisée sur autre chose. Le mince nombre d'amis qu'elle avait, et bien elle refusait presque à chaque fois de les voir. Cette fois ci pourtant c'était différent. Curtis avaient été une grande partie de sa vie quand elle était petite quand même. Ses parents étaient souvent à droite ou à gauche en train de travailler et il venait la surveiller. Elle devait avouer qu'elle était curieuse d'en savoir plus sur ce qu'il était devenu depuis qu'elle était partie. C'était quand même un brin gênant parce que Lana se souvenait très bien avoir été éperdument sous son charme à l'époque et elle était sure aussi qu'il s'en souvenait. A vrai dire, la petite tête blonde n'était pas très discrète. Mais bon, ils avaient tous les deux grandit, on pouvait mettre au passé le passé non ? Lana sorti son téléphone afin de regarder l'heure. Après tout elle n'avait rien à faire de mieux n'est-ce pas ? Elle repousserait ses recherches à plus tard. « Euh. Mhm. Je… Pourquoi pas. Ca me plairait beaucoup. Enfin… Tu as peut être d'autres trucs à faire, si tu veux on peut trouver un autre moment… » Lana redescendit ses lunettes sur ses yeux. Elle ne voyait vraiment rien et ça la dérangeait.


(trop pass)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
the kings of fears †



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 69
▬ Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Ven 5 Aoû - 12:36

« Harvard ?? Ouah. Je suis impressionnée ! T'es avocat maintenant ? Juge peut être même non ? ».


« Non, je continue mes études, j’ai pas encore envie de travailler et toi ?. ».

Curtis lui rendit le sourire qu’elle venait de lui offrir. Avocat ? Juge ? Curtis se demanda aussitôt à quoi pourrait bien lui servir ses longues études. Oui, étant donné qu’il ne savait du tout ce qu’il comptait faire plus tard. Il préférait vivre au jour le jour, et après tout, tant qu’il était l’héritier de Papa et Maman il n’aurait pas besoin de travailler, non ? De plus le jeune homme détestait les responsabilités et tout ce qui s’ensuit. Pour lui il était encore jeune et avait tout le temps devant lui. Il passa une main dans ses cheveux et reporta son attention sur Lana.

« Euh. Mhm. Je… Pourquoi pas. Ca me plairait beaucoup. Enfin… Tu as peut être d'autres trucs à faire, si tu veux on peut trouver un autre moment… »

Le jeune homme arbora à nouveau un sourire, et plongea son regard dans celui de Lana, avant de s’exprimer :

« Ouais, non, non j’ai juste cours ! Mais vue que j’en sèche tout un tas sa changera rien ! On va chez moi alors ! »

Il fouilla dans ses poches par pur réflexe. Et ce souvint qu’il était venu à pieds. Il soupira, oui, Curtis est et restera un éternel flemmard, il avait beau se trouver tout près de chez lui savoir qu’il rentrerait à pieds l’agaçait. Heureusement qu’il ne fut pas seul, d’un mouvement de tête il incita Lana à avancer et tout deux arrivèrent rapidement. Durant le court trajet, Curtis avait rappelé d’anciens souvenirs à Lana. Comme les fois où il l’a gardait, il avait même demandé à la blonde comment elle le trouvait petite. Il s’amusait gentiment de la gêne de Lana, et la voir rougir l’amusait. Il finir par arriver devant l’immense immeuble. Curtis sortit son passe pour ouvrir la porte de d’entrée, qu’il tient ensuite laissant Lana passez. Ils prirent ensuite l’ascenseur, parce que oui, à New York on n’utilise pratiquement jamais les escaliers étant donner que bons nombres d’immeubles possèdent plus de vingt-étages. Arrivés aux derniers étages, Curtis et Lana rejoignirent le luxueux appartement. Curtis proposa à Lana de s’assoir.

« Tu veux boire quelques choses ? Si tu veux un café ou quelques choses du genre, faudra que tu m’aides j’ai encore jamais essayé cette machine »

Il sourit. En y repensant, elle allait le prendre pour un idiot. Ou un fils à papa idiot, dans les deux ca sil passait pour un idiot. Ne pas savoir faire fonctionner une machine à café ? Il suffisait simplement d’insérer la dosette, de poser la tasse et d’appuyer sur un bouton, enfin du moins normalement. (ps : moi non plus, je ne sais pas l’utiliser, honte à moi, je sais.) Curtis se dirigea vers la baie vitré qui donnait une vue imprenable sur Central Park, il tira un rideau pour faire entré le plus de lumière possible.

« Sinon, comment vont tes parents ? Je... »

Il s’arrêta pendant un moment. Merde, fut sa seul pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 59
▬ Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Ven 5 Aoû - 13:01

Etre un éternel étudiant. C'était étonnant mais de nos jours, beaucoup de gens avaient envie de continuer leurs études longtemps. Peut être était-ce du au fait que beaucoup plus de gens avaient l'argent de leurs parents pour survivre le temps d'étudier ? Surement, autrement comment expliquer le fait de préférer abandonner exprès une rentrée d'argent pour.. étudier ? Lorsque Curtis lui retourna la question, Lana ne su pas trop quoi répondre. Elle jeta un regard autour d'elle aux passants le temps de réfléchir à sa réponse. A vrai dire, elle avait dix neuf ans. Elle sortait tout juste du lycée et elle n'avait pas de plan d'avenir. Elle s'était bien inscrite dans une université en Angleterre, mais après ce qui était arrivé à ses parents, vous vous doutez bien qu'elle avait du revoir ses plans. Maintenant qu'elle était à New York, elle n'avait même pas réfléchit une seconde à ça. Elle avait d'autres trucs prévus avant de penser à quoique ce soit. Une réponse évidente et plausible lui passa alors à l'esprit. « Moi… Mmm disons que c'est un peu compliqué. Je suis en césure on va dire. » Elle n'en disait ni trop ni pas assez comme ça.

Lana ouvrit la bouche d'un air faussement choqué lorsqu'il lui avoua sécher les cours. Et il n'avait rien sur la conscience en n'allant pas aux cours ? Tsss. Les jeunes d'aujourd'hui ! Elle croisa les bras en répondant d'un ton léger « Et moi qui croyait que le droit était une vocation difficile pour les études. Tu remet tout en question ! ». Les deux se dirigèrent alors vers l'appartement de Curtis. Durant le trajet Lana se demanda si le blondinet en faisait exprès mais elle se retrouva rapidement gênée par leurs souvenirs du passé. Visiblement, ça l'amusait toujours le souvenir de la petite blonde qui lui courait après. Qu'y pouvait-elle hein ? Elle se demanda s'il était toujours coureur de jupons comme ça mais elle n'en dit rien - bien trop gênée à l'idée de demander.

Arrivant en bas de l'immeuble du jeune homme, Lana leva les yeux pour admirer la batisse de l'extérieur. Bah dis donc. Elle ne se souvenait pas être déjà allée chez Curtis plus jeune mais visiblement il était plus riche que ce qu'elle n'avait pu penser. Déjà, ils étaient dans l'Upper. « Ouah. C'est vraiment chez toi ? ». Elle le suivit à l'intérieur de l'immeuble puis dans l'ascenseur. Elle ne se sentait pas super à l'aise dans les quartiers très riches de la ville. Elle n'y avait pas assez trainé ce devait être ça. Entrant dans l'appartement, Lana fut tout simplement émerveillée par la décoration. Elle fit quelques pas dans l'appartement, n'osant rien toucher de peur de casser quelque chose mais elle jetait des regards partout. Elle pouffa légèrement lorsqu'il lui avoua ne pas savoir utiliser la machine. « Ne t'en fais pas, un coke ou jus de fruit sera suffisant si tu as. ». Lana s'approcha de la fenêtre qu'il venait de dégager de son rideau. Elle fut simplement bluffée par la vue sur le parc de la Big Apple. « Je dois dire que ton appartement est sublime. ».

Lana s'attendait à tout sauf à la question suivante de Curtis. Son coeur rata alors un battement avant de se serrer. C'est fou cette impression pourtant irréelle d'un coeur qui se serre si fort qu'on a l'impression qu'il allait exploser. Lana ne put répondre tout suite, à court de souffle. Elle sentait la tristesse - qui l'avait un peu quittée lorsqu'elle avait croisé le chemin du jeune homme - revenir de plus belle. Elle sentait aussi sa colère contre ceux qui avaient fait ça à ses parents monter doucement mais surement. Elle se détourna de la fenêtre pour s'éloigner de Curtis, ne voulant pas montrer sa faiblesse. Il fallait qu'elle se reprenne. Lana passa rapidement une main sur sa joue pour effacer toute trace de larme avant de parler d'une voix mal assurée. « Je préfèrerais ne pas en parler. ». Elle était toujours de dos par rapport à Curtis et elle priait pour qu'il ne lui en demande pas plus. Elle doutait qu'il ne le fasse pas mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
the kings of fears †



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 69
▬ Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: can you hear me ?   Ven 5 Aoû - 14:22

    « Ne t'en fais pas, un coke ou jus de fruit sera suffisant si tu as. ».

    Curtis acquiesça et se dirigea vers la cuisine qui était ouverte au salon. A y repenser, c’était la première fois qu’il l’utilisait vraiment, enfin du moins. D’habitude il mangeait souvent dehors avec des amis, ou chez les dits-amis. Il n’avait jamais connu les soirées en solitaire devant la télé, à déguster si je peux dire un plateau repas. Non. Curtis c’étais plutôt : dîner dans un restaurant select français, grand banquet de Maman, dîner d’affaires de Papa. Curtis poussa un soupir en pensant à ses parents, cela faisait presque un an qu’il ne les avait pas vues. Il avait l’habitude, et à quoi bon vouloir les voir ? Le jeune homme savait exactement comment sa se passerait : un câlin, quelques mots, un coup de fil et c’étais repartie pour trois mois à l’autre bout du monde. Curtis passa une main dans ses cheveux, les ébouriffant. Il ouvrit ensuite le frigo, et en sortit deux cokes, et un jus de fruits. Il les déposa sur la table et partis chercher deux verres. Il manquait quelque chose, oui, quelque chose à manger. Il se rappela que ce matin, il y a donc moins d’une heure, qu’on lui avait apportés un plateau de pâtisserie françaises. Souriant, il ouvrit le frigo, sortit le plateau et le déposa à son tour sur la table.

    « Je dois dire que ton appartement est sublime. ».
    « Merci Lana ! »


    Cette dernière observait la vue qu’offrait la baie vitrée. C’était ce que Curtis préférait dans l’appartement, la vue sur Central Park. Il aurait pu trouver un appartement identique à Tokyo, Londres ou encore Milan, cependant aucun d’entres eux n’avait cette vue imprenable sur Central Park. Logique. Il sourit, et demanda à Lana comment allait ses parents, avant de se couper net. Curtis se sentit coupable, il avait parfaitement ressentit les émotions et peurs de Lana, tout à l’heure. C’était tout lui, faire une gaffe comme celle-ci. Il ne put d’abord rien dire, et culpabilisa ensuite. Lana quant à elle lui tournait le dos, et finit par répondre d’une voix peu assuré.

    « Je préfèrerais ne pas en parler. »

    Curtis s’approcha lentement de Lana, et posa ses mains sur les frêles épaules de la jeune blonde. A ce contact, il ressentit une forte chaleur qui provenait non pas de lui, mais de Lana. Il tenta de fermer son esprit pour ne pas entrevoir à nouveau les peurs de la jeune femme, de peur de révéler encore quelque chose qu’il ne devrait pas savoir. Il inspira et se lança :

    « Lana… Je suis vraiment désolé, je n’aurais pas du te poser… cette question. Si je peux faire quoi que ce soit n’hésites pas. Si tu veux en parler, je peux peut-être te comprendre... »
    A ces mots il retourna la jeune homme pour la voir, et d’un revers de main essuya une larme qui perlait sur la joue de Lana.


(court, honte à moi!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A LITTLE MORE ABOUT ME


MessageSujet: Re: can you hear me ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

can you hear me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» remind me how it feels to hear your voice ✿ dylan
» i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan
» SARA TOSCA Ҩ You can't hear me cry, see my dreams all die
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Mutants :: 
NEW YORK
 :: † BOUTIQUES †
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit