AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 47
▬ Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]   Ven 5 Aoû - 9:42

Bobby & Paige ♥



Rosa-Maria entra doucement dans l'obscurité de la pièce. Elle fit bien attention de ne pas faire grincer la porte de la chambre et marcha sur la pointe des pieds jusqu'à la fenêtre. Réveiller la fille de sa patronne n'était pas une tâche facile. Si on commençait à faire du bruit avant d'avoir ouvert les rideaux, vous n'aviez alors plus aucune chance de faire lever la demoiselle avant une bonne heure de sommeil de plus. Non, il y avait une façon d'extirper Paige Crowford de ses draps. Il fallait se faufiler en douce jusqu'à la grande baie vitrée de la chambre et tirait délicatement les rideaux en soie bleus. Paige commençait ensuite à remuer sous les couettes, avant de sortir la tête pour voir ce qu'il se passait.

"Il est l'heure mademoiselle."
chuchota doucement la domestique.

La bonne femme ne reçut qu'un vague "mmmmh" pour toute réponse et s'empressa de descendre vaquer à ses occupations. Paige aimait beaucoup Rosa-Maria. Cette dernière travaillait pour sa famille depuis qu'elle était toute petite. En fait, c'était probablement la personne qu'elle côtoyait le plus au sein de sa propre maison. L'hispanique était travailleuse, douce et agréable. Elle venait toujours la réveiller avec beaucoup de douceur et lui apportait même le petit déjeuné au lit lorsqu'elle le lui demandait.

Paige s'étira à la manière d'un chat sur son lit. Les rayons de soleil parcouraient désormais sa chambre et elle put constater qu'une belle journée s'annonçait pour la ville de New York. La fille unique des Crowford était quelqu'un de souriant, toujours de bonne humeur. Mais ces derniers temps, elle arborait une mine plus sombres. Pour d'obscures raisons, elle semblait préoccupée et un peu absente. Néanmoins, Paige venait de passer une excellente nuit. Un sommeil réparateur comme elle en avait rarement eut lors de ces dernières semaines. Satisfaite, elle se leva et enfila une robe de chambre rose pour se rendre sur sa terrasse. Elle laissa courir la lumière du soleil sur son visage. Il ferait beau aujourd'hui. Rien ne pouvait entamer sa bonne humeur !

La jeune femme dévala les grands escaliers de marbre de la demeure avec un nouvel enthousiasme. Elle avait prévu de retrouver Bobby Drake aujourd'hui. Cela faisait une éternité qu'elle ne l'avait pas vu ! Bobby avait été le professeur particulier que ses parents avaient embauché pour elle il y a plusieurs années. Il avait finit par partir - elle ne savait pas vraiment pour quelle raison - mais ils étaient restés régulièrement en contact. Paige lui envoyait parfois un texto pour prendre de ses nouvelles. Il y a quelques jours de cela, il lui avait annoncé qu'il se trouvait à New York. Les deux jeunes gens s'étaient donc donnés rendez-vous à midi dans un petit restaurant.

Paige embrassa son ancienne gouvernante sur la joue, un grand sourire sur les lèvres.

"Bonjour Rosa !"

Mr Crowford n'était pas à la maison. Comme bien souvent, il devait avoir d'importantes choses à régler à son travail. Sa femme était de toute manière partie à Paris pour la présentation d'une nouvelle collection. Paige se retrouvait donc seule dans cette grande demeure. Elle prit rapidement un copieux petit déjeuné en pensant qu'aujourd'hui au moins elle ne s'ennuierait pas ! Puis la blondinette remonta dans sa chambre pour se préparer. Elle avait une salle de bain et un dressing personnel, ce qui ne facilitait pas beaucoup ses choix. Mais elle finit par se décider pour des vêtements simples. Elle trouvait que certains vêtements n'avaient pas besoin d'une marque pour être beau. Mais Madame Crowford n'aurait jamais toléré de voir sortir sa fille sans porter une marque de grand créateur. Heureusement, ce qu'elle ne savait pas ne pouvait pas lui faire de mal. Et puis Paige s'empara tout de même d'un sac à plusieurs centaines de dollars. Histoire de compenser.

Elle ne s'était pas levée très tôt. Aussi finissait-elle à peine de mettre une dernière touche de maquillage qu'il lui fallait partir. Elle emprunta le cabriolet bleu électrique de sa mère et conduisit jusqu'au petit restaurant en question. Paige ne le connaissait pas. Il s'agissait d'une idée de Bobby. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre et se rendit compte qu'elle avait près d'un quart d'heure d'avance ! Cela ne lui arrivait jamais. Paige et la ponctualité ... Une grande histoire. Elle fut également surprise de constater que malgré le beau temps, les tables en terrasse semblaient être boudées des clients. Ne se sentant pas d'entrée seule dans ce lieu encore inconnu, elle s'assit à l'extérieur. Il ne lui restait plus qu'à attendre le jeune homme. Un serveur vint la voir et elle lui commanda un verre d'eau. Elle n'avait pas l'intention de commencer sans son ami.

Soudain, toute la bonne humeur de Miss Crowford s’effondra en quelques secondes. Elle venait de les voir. Eux. Tout sourire s'envola de son visage comme de l'eau qui s'évapore. Monsieur et Madame Fox, puisqu'elle pouvait désormais mettre un nom sur leurs visages, se tenaient devant elle. Ils l'observaient. Parfois, leurs lèvres remuaient mais elle n'entendait pas ce qu'ils voulaient lui dire. Comment pourrait-elle entendre la voix de personne décédées ? Comment pouvait-elle les voir ? Paige soupira. Cela ne s'arrêterait donc jamais ?

Ces phénomènes avaient commencé alors qu'elle n'étaient encore qu'un bébé. Elle voyait des ombres, des gens qui l'observaient avec ce regard à la fois absent, perdu et apeuré. Elle ne savait pas ce qu'ils lui voulait, mais cela ne l'inquiétaient pas tellement au début. Dès qu'elle fut en âge de parler, elle expliqua ce qu'elle voyait à ses parents. Ces derniers se mirent dans une colère noire ! Ils avaient une sainte horreur de tout ce qui pouvait sortir de leur quotidien si bien rangé et de leur image de famille bourgeoise bien comme il faut. Ils la réprimandèrent sévèrement, lui disant qu'il ne fallait pas mentir. Mais comme leur fille persévérait, il leur fallut bientôt trouver une explication rationnelle. Ils convoquèrent le médecin de la famille, discutèrent avec lui, puis vinrent trouver la fillette dans sa chambre. Ils lui expliquèrent qu'elle était malade, que sont esprit lui jouait des tours. C'était pour cela qu'elle devait prendre ces médicaments. Sinon, le docteur serait obligé de l'envoyer dans un hôpital, celui où l'on mettait les fous. Paige ne voulait pas être folle. Alors elle prit ses petites pilules comme le lui disait ses parents.

Cependant, le traitement n'agissait pas. Elle voyait toujours ces gens. Ses parents entraient toujours dans une colère noire lorsqu'elle leur en parlait, et ils l'a punissaient ensuite dans le placard à punition. Paige, comme beaucoup d'enfant, avait peur de l'obscurité qui régnait dans le placard. Elle se mit alors en souhaiter très fort de ne plus voir ces gens. Le médecin doubla les doses et bientôt, les apparitions se firent plus rares. Elles étaient maintenant presque inexistantes et lorsque cela arrivait, Paige s'efforçait de l'ignorer. Elle avait toujours aussi peur d'être envoyé en hôpital psychiatrique. Mais depuis quelques semaines, cela avait recommençait. C'était encore pire que lorsqu'elle était enfant. On aurait dit que ces personnes voulaient lui dire quelque chose. Il ne se passait pas un jour sans qu'elle ne les voit. La nuit, il faisaient bouger les meubles, l'empêchant de dormir même s'il n'y avait qu'elle qui les entendait. Alors la nuit paisible qu'elle venait de passer lui avait presque fait oublier la maladie. Mais non. Ils étaient là à la fixer incessamment. Paige, désespérée, leur chuchota alors, puis parla de plus en plus fort.

"Allez-vous en ! Laissez moi tranquille. Je ne peux pas vous aider. Vous n'existez même pas d'abord. Alors laissez-moi tranquille !"

Elle fouilla dans son sac et en sortit ses pilules qu'elle prit en fermant les yeux, espérant que quand elle les ouvrirait à nouveau, ils ne seraient plus là. De plus, une sévère migraine se profilait à l'horizon. Mais quand elle ré-ouvrit les yeux, ils étaient toujours là. Assis à la table d'à côté. Paige soupira une nouvelle fois et prit sa tête dans ses mains quand soudain, elle entendit des pas qui se rapprochait sur sa droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ice is dangerous, be careful



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 149
▬ Date d'inscription : 07/07/2011

MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]   Mar 23 Aoû - 8:42

Spoiler:
 

Bobby c’était réveillé tout content. Aujourd’hui il allait a New-York. Certes ce n’était rien d’exceptionnel mais le jeune homme attendait cette journée depuis un moment. En effet, il avait rendez-vous avec Paige. La jeune femme était son ancienne élève à l’époque où il donnait des cours particulier. Il avait toujours eu un bon feeling avec la jeune fille et avait gardé contact avec elle. Depuis il ne loupait aucune occasion de lui rendre visite. Certes il était là pour une mission qu’il devait effectuer pour le Professeur mais rien ne l’empêchait de lier l’utile à l’agréable. Il avait donc invité la jeune fille dans un petit restaurant sympa de la ville. Mais avant cela il fallait peu être qu’il se prépare et y aille. Il était encore tôt mais Bobby avait un peu de route. Il avala donc rapidement la fin de son petit déjeuner avant d’aller s’habiller. Il avait opté pour un jean et une chemise. Un ensemble simple mais pratique pour la route. Il coiffa ses cheveux d’un coiffer décoiffer structurer avant de se parfumer légèrement. Mais avant de prendre la route il lui restait encore une chose à faire. Il prit la direction de sa chambre ou se trouvait la personne la plus importante de sa vie : Malicia. Il profita du fait qu’elle venait de se rhabillée pour la prendre dans ses bras. Comme il aurait aimé pouvoir toucher sa peau ou pouvoir dormir avec elle. Tout ce qu’il voulait c’était de se réveiller avec la jeune femme entre ses bras. Souvent le don de Marie lui pesait. Il désirait tout le temps l’embrasser la toucher… alors il profitait de ces moments où l’épaisseur de ses vêtements pouvait lui permettre de se sentir en communion avec elle. Pourtant il avait toujours fait en sorte que Malicia n’en souffre pas. Il savait qu’elle souffrait encore plus que lui de ne pouvoir toucher personne. Malgré les années ils n’avaient trouvés que très peu de solution et leur amour restait platonique. Enfin… ainsi va la vie. Il n’avait pas vraiment le choix et s’en accommodait comme il pouvait.

Après un dernier au revoir il n’avait plus qu’a prendre la direction du garage. Car maintenant Iceberg était un XMen et il avait droit à son propre véhicule. Enfin ses véhicules puisqu’il possédait une Ducati et une Camaro. C’est cette dernière qu’il choisi pour le conduire a son amie. Et hop direction New York !!!! Il arriva rapidement a destination et se mit en marche pour retrouver Paige au restaurant. Mais une fois à quelques mètres de la demoiselle il constata qu’elle parlait toute seule et semblait s’énervée après un interlocuteur invisible. Il avait l’impression qu’elle était comme chamboulée. Que lui arrivait-il ? Iceberg s’approcha d’elle le regard empli d’inquiétude avant de poser sa main sur son épaule.

-Paige. Ca va ? Tu es blanche comme un linge.


Puis il prit place en face d’elle et fronça les sourcils.

-Tu as l’air soucieuse. Ca va aller ? A qui est ce que tu parlais avant que j’arrive ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 47
▬ Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]   Jeu 25 Aoû - 16:32

Les bruits de pas se rapprochèrent mais Paige n'y prêta pas vraiment attention. Elle avait plutôt l'impression que les clap clap incessant lui martelaient le cerveau. Maintenant que la migraine venait de s'installer, elle était certaine qu'ouvrir les yeux ne serait pas une bonne idée. La lumière du jour n'allait qu' accentuer la douleur. Cependant, elle n'eut pas le temps de réfléchir si oui ou non il s'agissait d'une chose à faire car une main se posa sur son épaule et la fit sursauter. La jeune femme se tourna vers son propriétaire avec un grimace. Tourner la tête aussi rapidement n'était pas une bonne idée. Elle s'en rappellerait la prochaine fois.

Paige tenta un sourire lorsqu'elle réalisa qu'il s'agissait de Bobby. Avec tout cela elle avait fini par oublier la raison de sa venue ici. Il avait cet air inquiet sur le visage qui déclencha un message d'alerte chez le blondinette. Qu'avait-il vu ou entendu ? Paige ne pouvait se permettre de révéler son état à quelqu'un d'autres. Bien trop de personnes étaient déjà au courant à son goût. Ses parents, son médecin, sa cousine ... Elle avait assez de mal à gérer tout cela sans se rajouter des difficultés supplémentaires. Elle devait absolument se remettre en mode Paige Crowford, une jeune fille aussi normale que l'on pouvait l'être quand on vivait à New York. Bobby lui fit remarquer sa pâleur et elle secoua la tête en signe de négation.

"Non ça va. J'ai ... j'ai mal à la tête. Tu n'aurais pas une aspirine sur toi ?"

Il fallait bien détourner la conversation d'une manière ou d'une autre non ? Et puis, une aspirine lui ferait vraiment du bien en plus. Paige avait reprit contenance, arborant un visage neutre. Elle était peut-être encore un peu blanche, mais une migraine pouvait arriver à tout le monde n'est-ce pas ? C'était quelque chose de banale, tout comme elle était une fille banale. Du moins essayait-elle de le faire croire. Son ami prit place en face d'elle. Il ne semblait pas vouloir quitter cet air contrarié, ce qui commençait sérieusement à l’embarrasser.

"Non. Je t'assure, ça va bien ! Juste cette migraine, je crois qu'il faut vraiment que j'arrête de faire la fête sans modération." Plaisanta-t-elle en se voulant rassurante.

Elle jeta un regard furtif sur sa droite et aperçut de nouveau ce couple, immobile, qui ne la quittait pas des yeux. Alors Paige fit ce qu'elle avait le mieux à faire. Elle les ignora et reporta son attention vers le jeune homme.

"Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Enfin regarde, il n'y a personne d'autre ici ! "

Elle appuya ses paroles d'un geste de la main en direction des tables vides.

"C'est d'ailleurs étrange que personne ne s'assoit en terrasse. Il fait si beau aujourd'hui."

Paige lui sourit et à cet instant Bobby aurait presque pu croire qu'il avait rêvé tant elle était convaincante.

"Mais toi alors, comment vas-tu ? ça faisait un moment qu'on ne s'était pas vu. Qu'est ce que tu fais de beau ?"

[T'en fais pas pour le retard. Pas de soucis =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ice is dangerous, be careful



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 149
▬ Date d'inscription : 07/07/2011

MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]   Mar 6 Sep - 18:45

Un mal de tête hein ? Le mutant n’en croyait pas un mot. Ce qu’il avait vu ne ressemblait en rien à une fille aillant mal au crane. On aurait plutôt dit qu’elle parlait à quelqu’un d’invisible. Et voilà que maintenant elle parlait de faire la fête sans modération. Mouai. Passable comme excuse. Certes cela donne effectivement un mal de tête insupportable mais Bobby avait subit assez de lendemain déplorable pour savoir qu’on ne se met pas pour autant à parler tout seul. L’œil aiguisé de notre homme des glaces ne manqua alors pas de remarqué le regard furtif de la jeune femme sur sa droite. Le jeune homme tourna alors légèrement la tête mais ne vit rien d’anormal. Alors pourquoi semblait-elle autant paniquée ?

"Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Enfin regarde, il n'y a personne d'autre ici ! "

Oui. C’était justement la raison de son inquiétude. Que chercher-t-elle à lui caché ?

"C'est d'ailleurs étrange que personne ne s'assoit en terrasse. Il fait si beau aujourd'hui."


Bon d’accord c’était vrai mais d’un autre coté avec personne dans les horizons ils allaient pouvoir parler librement. D’autant plus que Boby avait une petite idée de ce qui se passait réellement. Et si Paige pouvait voir des choses invisibles pour les autres et interagir avec. En tout cas si cela n’était pas le cas cela y ressemblait fortement. Le jeune homme avait vu assez de jeune mutant avec des dons tous plus étrange les uns que les autres pour n’avoir que très peu de doute.

"Mais toi alors, comment vas-tu ? ça faisait un moment qu'on ne s'était pas vu. Qu'est ce que tu fais de beau ?"

Jolie changement de sujet mais notre XMen n’avait pas l’intention de s’arrêter là. Maintenant qu’il avait cette idée en tête il n’allait pas en démordre. Et puis si ses souvenirs était bon la jeune femme prenait des médicaments à l’époque pour une maladie dont il n’a jamais rien sût. Peu être qu’elle avait pensé être malade. Mais la mutation n’est pas une maladie. Même si elle peu parfois s’avérer être dure à porter, elle est naturelle.

-Je vais bien merci. Mais j’avoue M’inquiété encore pour toi.


Maintenant qu’il avait répondu à sa question il allait devoir la cuisiner un peu pour qu’elle lui dise ce qu’il se passait réellement. Et pour cela il ne voyait qu’une solution : montrer sa vraie nature.

-Désormais je suis professeur dans un institut. J’enseigne l’art et un tas d’autre chose. En fait mes élèves on une particularité que tu sembles avoir. Ils sont différents.

Il avait peur que se mot n’effraye son amie mais il ne voyait pas vraiment comment lui expliquer autrement. Et puis il n’avait pas l’intention de tourner autour du pot.

-Lorsque je te donnais des cours cela faisait quelques années que je m’étais aperçu que j’avais une particularité. Un don que n’ont pas les autres personnes. Au début j’étais paniqué et j’apprenais à m’en servir en cachette. Je pensais qu’on allait dire que j’étais un monstre. Et puis un jour j’ai involontairement utilisé mon pouvoir en public. C’est ce jour-là que j’ai rencontré le Professeur Xavier. Cet homme m’a fait entrer dans son institut et j’y ai apprit à maitriser mon pouvoir et y est poursuivit ma scolarité. Maintenant c’est moi qui donne les cours et aide les élèves. Paige, je suis un mutant.

Iceberg avait peur de la réaction de la blonde. Allait-elle hurler ? Pleurer ? Le frapper ? Se révolter ? Qui pouvait savoir. C’était le genre de révélation difficile à encaisser.

-Paige je sais que c’est difficile mais dit moi ce que tu as vu. Qu’elle est ton pouvoir ? En être l’instrument n’est pas une fatalité. Tu peux apprendre à le maitriser et je peux t’y aider. Paige laisse moi découvrir le vrai toi.

Bon ok c’était un peu mélodramatique mais il pensait sincèrement que Paige était une mutante effrayée par son propre don sans vouloir se l’avouer. Un serveur fit alors son apparition.

-Messieurs, Dames avez-vous fait votre choix ?


Il espérait que cette intervention permettrait à la jeune fille de se ressaisir et de lui répondre car tout ce qu’il désirait était d’aider son ami comme il avait été aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A LITTLE MORE ABOUT ME


MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles mouvementées [With Bobby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles mouvementées [Pv William]
» Retrouvailles Mouvementées [PV Nunu de la Rivière, Crystal ]
» •Des retrouvailles mouvementées...
» Retrouvailles mouvementées [PV Isia]
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Mutants :: 
NEW YORK
 :: † RESTAURANTS †
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit