AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I am animal



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 49
▬ Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Ven 5 Aoû - 21:07


Jean & Logan





A quoi sert une mémoire si ont ne peut pas se souvenir de son passé ? Voilà ce que se demande Logan depuis une heure maintenant. Les bras croiser, il réfléchissait sur une chaise en marbre. Pas une chaise pour les vieux mais, plus une chaise pour lire ou bien manger. Il n'aimait pas lire et n'avait pas ouvert un livre depuis... des années. On avait aucune chance de le voir avec un livre dans les mains. Logan regardait le vide du mur peint en blanc devant lui. Aucun cadre avec photo ni décorations ne se trouvaient sur ce mur si vide. Juste à sa droite, un réfrigérateur pas très grand avec aucunes bières ce qui n'intéressait pas le mutant. Vous l'avez surement compris, il se trouvait dans une cuisine, mais pas n'importe quelle cuisine, c'était la cuisine de l'Institut de Charles Xavier. Une personne qu'il aimait bien et qui allait l'aider à retrouver sa mémoire et donc son passé. Il replongea dans ses pensées quand la porte de la pièce où il se trouvait s"ouvrit. Son attention vient se poser sur une jeune femme qui entra avec une élégance jamais connu. Elle avait un grand sourire aux lèvres et le regardait. C'était Marie, une apprentie que Logan aidé souvent. Il était très proche d'elle comme il l'était pour elle. Un petit sourire qui était très rare sur son visage. Marie prit une chaise et la déplaça pour se mettre devant lui et s'assit gracieusement.

    _ " Tu fais quoi debout ? "

Dit Logan assez froidement mais avec un brin de gentillesse.

    _ " Je viens te tenir un peut compagnie ... "

    _ " Je n'ai pas besoin de ta compagnie ! "

Dit il en ne lui laissant pas le temps de répondre. Elle soupira et se leva, se dirigeant vers la porte mais, avant elle se retourna vers lui, un regard suppliant.

    _ " Promet moi de tuer personne aujourd'hui et je te laisserais tout seul ! "

    _ " Si ça peu te faire partir je te le promet ! "

Dit il en fermant les yeux. La jeune femme sourit et disparût dans un nuage de fumer noir. Il ne pouvait pas tuer aujourd'hui, il l'avait promis mais d'un coup, il eut comme un mauvais présentement. Wolverine se leva et sortît de l'Institut avant de partir dans un bar en moto. Il entra et vue la fumée présente autour de lui. Logan regarda les gens qui semblaient tous ivres. Il haussa les épaules et alla s'asseoir sur une chaise, attendant sagement le barman pour commander sa boisson. Une personne qui puait l'alcool à dix bons mètres se pointa devant lui et se mit à parler tout seul devant lui. Le mutant se leva pour partir, ne voulant pas renier sa promesse. L'homme insista et lui donna une tape amicale sur l'épaule qu'il prit pour une provocation. Logan se tourna pour arriver en face de lui et lui envoya son poing avec force tout en se contrôlant pour juste l'assommer en plein visage. L'homme tombât immédiatement au sol et se mit à saigner du nez. Tout le monde regardaient le mutant qui grogna bestialement sous la colère. Il regarda le barman droit dans les yeux qui se cachait sous son bar.

    _ " Tiens tes clients en laisse la prochaine fois ! "

Dit il avant de partir et de revenir à l'Institut. Il était assez content de lui car, il avait réussi à se contrôler. Logan montât dans sa chambre et prit un cigare sur sa table. Il l'alluma, prenant place sur son lit sans s'allonger dessus. Il savoura son cigare comme si c'était le dernier de sa vie. Des moments de bonheur comme ça, Logan en avait très peut car, il devait toujours partir à droite ou à gauche pour combattre les méchant. Il servait beaucoup chez les X-men car, les blessures ne pouvait pas le tuer et donc il passait toujours premier dans les missions. Il y allait souvent de son plein grès pour que la mission se finisse plus vite et qu'il retrouve plus vite ses cigares chéries. Dans ses moments là, il ne pensait à rien, se laisser envahir par la fumée. Mais comme ont le dit si bien, les bonnes choses ont toujours une fin. On toqua à sa porte. Logan soupira et regarda la porte comme un chien fixe un jambon.

    _ " Si vous entrez c'est seulement si l'Institut est en flamme ! "

Lança t'il froidement. Logan voulait faire comprendre qu'il ne voulait pas être dérangé. Qu'importe s'il s'agit d'un X-men ou même de Charles lui-même, il voulait savourer son cigare en paie. Wolverine attendu bien sûr une réponse pour pouvoir reconnaître la personne grâce à son ouïe sur développement.





Dernière édition par Logan Howlett le Lun 8 Aoû - 17:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Like a goddess



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 39
▬ Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Ven 5 Aoû - 23:50




Jean & Logan


    La porte claqua à toute volée. Les larmes aux yeux, Jean descendit les escaliers en courant. Elle entendait les mots de Scott résonner dans sa tête. Bien sûr, l’éternel conflit entre eux portait un nom… Logan. Scott était de plus en plus jaloux. Jean avait beau le rassurer, lui dire qu’elle l’aimait, rien n’y faisait. Sûrement parceque Jean elle-même ne savait pas trop où elle en était. Depuis que Logan était revenu à l’Institut, tout était brouillé dans sa tête. Les pouvoirs de la jeune femme se déclenchaient de manière anarchique quand elle ressentait une émotion intense. Et en ce moment, c’était incroyable. Les ordinateurs de l’école se brouillaient, les lumières s’éteignaient, la pesanteur fluctuait… Jean ne savait pas ce qui lui arrivait. Elle atteignit le rez-de-chaussée. Heureusement, il était désert, des cours étant dispensés sur ce créneau horaire. Jean était vêtu de son tailleur rouge qui mettait en valeur la teinte de ses cheveux. Le silence l’environnait et on n’entendait que le « tac-tac » de ses chaussures à talons. Elle essuya rageusement ses larmes. Scott avait eu des mots très durs vis-à-vis d’elle. Mais si Jean savait qu’il était sous le coup de la colère et de la jalousie, cela n’excusait rien. Elle soupira. Puis, elle tourna à gauche et sortit dans le parc. Le soleil commençait à descendre dans le ciel. Jean fit quelque pas, ses yeux rougis montrant clairement qu’elle avait pleuré. Elle frissonna en sentant le vent frais sur sa peau. Elle était furieuse. Comment avait-il pu crier alors qu’elle n’avait rien fait. Comment avait-il pu la soupçonner de lui avoir été infidèle alors que depuis tant de temps elle résiste justement contre cette attirance qu’elle ressent malgré elle ? Elle trouve cela tellement injuste.

    Je te sens troublée, Jean. Pas besoin d’être télépathe pour le savoir.

    Jean tourna la tête, reconnaissant cette voix. Elle tenta de se composer une attitude neutre mais elle savait déjà que cela ne servirait à rien. Le professeur Xavier se tenait devant elle, sourire aux lèvres. Jean, gênée, haussa les épaules, replongeant son regard dans le vide.

    Ce ne sont que des… Des problèmes sans importance.

    On rencontre souvent son destin sur le chemin qu’on prend pour l’éviter.

    Jean resta silencieuse un instant. Il était toujours délicat d’interpréter les paroles du professeur. De quoi parlait-il ? Savait-il ce qu’elle ressentait ? Voulait-il dire qu’elle finirait tôt ou tard par rejoindre Logan ? Le visage de Scott revint devant ses yeux, accusateur. Elle ferma les yeux, frissonnant. Un immense mal de tête commençait à la saisir. Elle se massa les tempes. Le professeur posa une main amicale sur son bras.

    Jean… Tu as besoin de réconfort. Pourquoi te l’interdis-tu ? Il n’y a pas de mal à cela.

    La jeune femme hocha la tête. Elle sécha de fines larmes qui parsemaient ses joues. Puis, elle murmura doucement :

    Merci, professeur.

    Jean s’éloigna quelque peu encore dans le parc, cherchant un réconfort qu’elle ne parvenait pas à trouver. Le soleil se coucha et la nuit commençait à tomber. Elle devait certainement remonter dans sa chambre mais elle ne tenait pas à recroiser Scott. Elle se décida finalement à remonter à l’étage. En arrivant dans le couloir des chambres, elle s’arrêta soudain devant l’une d’elle. Ce n’était pas celle qu’elle partageait avec Scott. C’était celle de Logan. Doucement, elle frappa à la porte. La réponse cinglante de Logan la fit sourire. Il était toujours aussi bourru et rustre mais rien qu’entendre sa voix lui faisait du bien. Ne tenant pas compte de son avertissement, elle utilisa sa télékinésie pour ouvrir la porte. Elle resta sur le perron.

    Bonsoir, Logan. Excuse-moi de te déranger à une heure aussi tardive. Je… Je pense que j’avais besoin d’un peu de compagnie…

    Elle avait conscience que ses yeux légèrement rougis montraient clairement qu’elle avait pleuré mais elle s’en fichait. Elle avait uniquement besoin de la présence d’un ami, de quelqu’un qu’elle aimait, voila tout. Elle demanda, doucement :

    Je peux entrer ? Si je te dérange, dis-le, je te laisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I am animal



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 49
▬ Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Sam 6 Aoû - 8:13


Jean & Logan






Il était attentif à chaque mouvement de la part de son interlocuteur. La porte s'ouvrir en grand d'un coup, et Jean apparût derrière celle-ci. Elle était habillée avec une magnifique robe rouge qui mettait en valeur ses cheveux roux. Logan en restait sans voix devant toute cette beauté. Jean était comme un ange descendu du ciel avec tout le charme qu'il faut pour enfin mettre la paix dans le monde. Lui il était simplement habillé d'un jean noir et d'une chemise blanche qu'il avait enfilé à l'arrache ce matin.

    _ " Bonsoir, Logan. Excuse-moi de te déranger à une heure aussi tardive. Je… Je pense que j’avais besoin d’un peu de compagnie… "

Mais il ne put s'empêcher de voir dans les yeux de la mutante du rouge et il comprit tout de suite qu'elle avait pleuré. Logan aurait bien voulu dire quelques chose mais il n'arrivait plus à ouvrir la bouche. Voilà donc ce que fait l'amour ! Elle nous rend tout bizarre et on a envie de se jeter sur elle pour l'embrasser sauvagement. Mais le mutant ne voulait pas l'embrasser, enfin si mais il savait qu'après ce geste allait faire encore plus de dispute dans le couple de Jean. Il la regarda dans les yeux, sans toute fois mettre une expression dans son regard ni son visage.

    _ " Je peux entrer ? Si je te dérange, dis-le, je te laisse. "

Elle avait dit ça avec une douceur sans fin et avec un niveau de voix assez bas. Logan réussit enfin à bouger, il se leva et jeta son cigare pas entièrement fini à la poubelle. Bah oui, il préférait aider Jean que de fumer un cigare bien savoureux. La fumée de cette merveille était bien présente autour d'eux et il se sentait gênée d'être prit en train de faire ce qu'il faisait. Pour lui c'est comme un gamin qui se fait prendre par sa mère pendant qu'il fait des choses pas très net sur son lit. Logan ouvrit la fenêtre la plus proche de lui pour faire disparaître la fumée. Il aurait bien voulu la prendre dans ses bras pour la réconforter mais il se dit qu'après ça va dégénérer et se n'est pas ce qu'il veut, enfin pour le bien de Jean.

    _ " Bien sûr que tu peut entrée, ma porte t'es ouverte à n'importe qu'elle heure ! "

Dit il avec un petit sourire au coin de ses lèvres. Il s'approcha de la porte pour la fermer une fois Jean entrée, avoir un peu d'intimité n'était pas permis ? Wolverine alla s'asseoir sur son lit et lui laissa un peu de place pour qu'elle puisse s'asseoir elle aussi. Il réfléchit longtemps pour ne pas dire de bêtise et choisir les bons mots pour ne pas lui faire encore plus de mal. Mais la première phrase qu'il lui passa par la tête sortie toute seule. Se n'était pas très méchant mais sa pouvait faire du mal à quelqu'un si le prend mal.

    _ " Encore une dispute avec ton Roméo a mon sujet ? Si tu veut, j'irais lui enlever ses doutes sur nous d'eux ! "

Il se tourna vers la fenêtre ouverte qui aspirait la fumée et soupira légèrement. Logan replongea son regard dans les yeux marron noisette de Jean. Le mutant passa délicatement sa main bestiale sur la joue de la jeune femme et lui sourit un peu plus. S'il aurait pu prendre tout le chagrin que Jean avait il l'aurait bien fait mais il ne pouvait pas. Il reposa sa main sur son genou et garda le contact visuel avec la mutante.

    _ " Je peut t'offrir quelques chose pour satisfaire tes papilles gustative ?! "

Dit il en rigolant finement. Si elle voulait vider son sac ou même taper sur quelques choses il serait volontaire pour lui faire du bien. Un ami était là pour ça... Il se prendrait un verre d'eau, ne voulant pas boire une bière devant elle. Ok il ne peut pas devenir ivre mais se n'était pas une raison pour qu'elle assiste à un spectacle de ce genre. C'était comme de voir son chéri la trompée. Il ne bougea pas du lit et attendait la réponse de Jean pour pouvoir la servir. Il essayait tant bien que mal ne se contrôler car rien que de voir Jean comme ça le rendait fou de rage, il voulait montrer à Scott ce qu'il faisait, qu'il ne fallait pas traiter Jean comme ça. On pouvait voir dans son visage qu'il s'énervait tout seul, les poings serrer, il aurait tué la première personne devant lui et tant pis pour sa promesse. Il se retourna vers la fenêtre pour respirer à fond, il n'aimait pas qu'on le voit comme cela et encore moins Jean. La femme qui l'attirait, qui lui donnait envie de se battre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Like a goddess



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 39
▬ Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Sam 6 Aoû - 18:50




Jean & Logan


    A peine entrée, elle se demandait si elle n’avait pas fait une erreur. L’attirance qu’elle ressentait pour Logan la faisait souffrir. Elle aurait donné cher pour pouvoir s’y abandonner sans honte. Mais à chaque fois qu’elle avait tenté de se laisser aller, le visage de Scott surgissait devant ses yeux, accusateur. Elle aimait Scott, elle ne pouvait le nier. Mais Logan lui faisait perdre ses moyens, lui faisait perdre la tête. Son air bourru et viril, ses épaules puissantes, son regard franc, elle aimait chaque chose en lui. Elle l’observa pendant un petit moment. Logan semblait étonné. Il avait marqué un temps d’arrêt en s’apercevant que c’était elle qui se tenait sur le pas de sa porte. Jean se sentait gênée mais elle n’en tient pas compte. Elle espérait qu’elle n’avait pas les yeux trop rouges. Sa voix avait retentit à ses oreilles, sonnant comme fausse et enrouée. Elle s’éclaircit la voix. Un petit temps d’attente. Un silence. Logan ne semblait pas savoir quoi dire, quoi répondre à sa demande. Jean se demandait si c’était vraiment une bonne idée. Et après, elle était capable de se contrôler, de se maîtriser, non ?

    Elle resta encore un temps sur le pallier, observant Logan en souriant. Au bout d’un long moment, le mutant se décida enfin à se lever. Il se dirigea d’un pas tranquille vers la poubelle et jeta le cigare qu’il avait à la bouche. Cela étonna Jean qui savait à quel point il adorait ses sacrés cigares. Il avait ce petit air gêné qui le rendait charmant. Jean soupira en tentant de garder les idées claires. Logan se dirigeait à présent vers la fenêtre pour l’ouvrir et aérer sa chambre. Jean savait également que Wolverine ne s’embarrassait pas de ce genre de détails avec les autres. Encore une preuve qu’elle n’était pas n’importe qui à ses yeux. Cela aurait été tellement plus simple si cette attirance n’était pas partagée… Ca ne servait à rien d’y penser de toute manière… Elle se contenta de le remercier d’un signe de tête lorsqu’il l’assura que sa porte lui était toujours ouverte. Elle murmura :

    Merci, Logan…

    Elle fit quelques pas à l’intérieur de la pièce, mal à l’aise. Mais elle commençait déjà à se détendre. Le sourire de Logan fit battre son cœur plus vite. Il la frôla lorsqu’il alla fermer la porte. Jean entendit le petit claquement et elle frissonna. Allait-elle regretter d’être venue ? Elle le suivit des yeux lorsqu’il retourna vers son lit et s’assit. Elle hésita un bref instant, puis avança lentement, s’asseyant sur le lit à une distance raisonnable. Elle gardait le regard fixé au loin, pensive. Elle soupira. La présence de Logan, même si elle lui faisait venir des pensées peu avouables en tête, lui faisait un bien fou. Il n’avait aucune règle, aucune loi et c’est pour cette raison que Jean sentait qu’elle pouvait lui parler, qu’il ne la jugerait pas comme pourrait le faire Tornade ou Charles.

    Encore une dispute avec ton Roméo a mon sujet ? Si tu veut, j'irais lui enlever ses doutes sur nous d'eux !

    Elle sursauta à ces paroles. Il avait visé juste, comme toujours. Elle secoua la tête, tristement.

    Cela ne servirait à rien, Logan, c’est gentil de proposer. Scott est jaloux. Il n’a pas de doute sur nous deux, il sait que je ne lui ai jamais été infidèle. C’est… C’est autre chose qui le rend jaloux…

    Elle s’était bien gardée de préciser s’il avait des raisons de l’être. Logan savait pertinemment que Jean était troublé par sa présence. L’un comme l’autre tentait maladroitement de ne pas céder à une passion qui engloutirait tout sur son passage. Jean baissa la tête mais un contact lui fit ressentir un intense frisson dans tout le corps. Logan venait de poser délicatement sa main sur la joue de la jeune femme. Elle en eut le souffle coupé. Il plongea son regard dans le sien, ne la lâchant pas des yeux. Comme elle aurait aimé posé ses lèvres sur les siennes. Et au moins, Scott aurait eu une raison d’être odieux avec elle ! Non, c’était idiot de réagir ainsi. Le sourire de Logan était à damner le diable. Elle se força à soutenir ce regard si tendre lorsqu’il se posait sur elle. Elle n’avait nullement besoin d’utiliser sa télépathie pour savoir à quoi il pensait. Le simple contact de la main de Wolverine la paralysait. La fenêtre claqua toute seule, bien qu’il n’y ait pas une once de vent. Le pouvoir de Jean, sensible à ses émotions, faisait des siennes. Elle respira et se calma lorsque la main du mutant quitta sa joue pour reprendre sagement sa place sur le genou de son propriétaire. Logan lui proposa à boire.

    Merci, je veux bien un soda.

    Jean s’aperçut alors que la mâchoire de Logan se contractait tandis que ses poings se crispaient. Elle s’interrogea. Etait-ce son état qui le rendait ainsi ? Nul doute que Wolverine devait détester Scott lorsqu’il voyait la tristesse de Jean. Il pivota vers la fenêtre, comme pour maîtriser sa colère. Doucement, la mutante posa sa main sur le bras de Logan. Elle baissa la tête.

    Ne te mets pas dans des états pareils, Logan, ça n’en vaut pas la peine. J’ai tenté de raisonner Scott, c’est ma faute, je n’aurai pas dû lui tenir tête…

    Elle jeta un coup d’œil au dehors mais la nuit noire l’empêchait de voir le parc de l’Institut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I am animal



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 49
▬ Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Dim 7 Aoû - 15:15


Jean & Logan






Elle lui avait murmuré un petit Merci qu'il entendit bien évidemment. Son ouïe lui avait permis d'entendre ce qu'il voulait dans toute la demeure. Il pouvait donc entendre tous les ragots que les gens se disaient. La jeune femme avait frisonné au contact de sa main sur sa joue ce qui fit finement rire Logan. La fenêtre se mit à claquer. Surement ce petit geste de la part de Logan. Elle respira et réussit à se calmer. Il retira sa main et se leva pour se mettre face à la fenêtre.

Pourquoi devait t'il se retenir ? Pourquoi ne pouvais t'il pas simplement laisser ses sentiments l'envahir ? La seule femme qu'il aimait. La seule femme qu'il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir l'embrasser à chaque fois qu'il la voit. Mais il ne pouvait pas, un autre homme était entré dans la vie de Jean et c'était peut-être mieux comme ça. Logan sentit la main si gracieuse de Jean se poser son épaule. Il ne dit rien, ne voulant en aucun cas lui faire du mal à la place de quelqu'un d'autre. Mais quand il pensait à Scott et ce qu'il faisait à Jean, son côté animal remontait et il y travaillait encore pour se contrôler. Il laissa échapper un petit grognement animal, très froid. Ses griffes se mirent à sortir de ses phalanges se qui fit un bruit strident. Les griffes était sortie juste dans une de sa main. Heureusement, il ne fit aucun mouvement, aucun bruit. Logan se battait contre son côté animal qu'il l'envahissait de plus en plus. Il regardait la pénombre de la fenêtre. La nuit était tombé. Il repensa à Jean, Jean était présente. Il ne devait pas être dans ses états quand elle est là. Logan avait réussi à enfouir l'animal en lui mais n'arrivait toujours pas à faire rentrée ses griffes dans sa peau.

    _ " Ne te mets pas dans des états pareils, Logan, ça n’en vaut pas la peine. J’ai tenté de raisonner Scott, c’est ma faute, je n’aurai pas dû lui tenir tête… "

Il respira à fond et se retourna, détachant la main de Jean de son épaule pour aller dans la cuisine sans la regarder une seule fois. Arriver à la cuisine il enfonça son poing de rage dans le mur, laissant trois troues assez profond. Logan continua à respirer et réussit à faire entrée ses griffes dans sa main. Il passa ses doigts dans l'entaille pour voir si le mur serait récupérable. Wolverine soupira et alla prendre un soda qu'il posa sur la table. Le mutant pris un verre et le remplit d'eau. Il pris les deux boissons est revenu devant Jean et lui tendit son soda.

    _ " Tiens et désoler pour ma petite crise ! "

Dit il assez gêné. Quand la jeune mutante prit sa boisson il alla s'installer sur la table. Il s'accroupit sur la table, les pieds en dehors de celle-ci. Logan se sentait comme chez lui, enfin, il l'était. Wolverine but une gorgée d'eau et fit une petite grimace, pas très habitué au goût de se liquide. Il soupira et la regarda dans les yeux. Le visage de Scott apparût devant ses yeux, comme pour dire « Je te surveille ! ». Pourquoi ne pouvait-il pas simplement l'embrasser ? Juste coller ses lèvres contre celle de Jean. Il en mourrait d'envie mais ne bougea pas.

    _ " Pourquoi la seule femme que j'aime ne peut pas devenir mienne ?! "

Murmura t'il pour lui-même. Souvent, quand il était tout seul, il se parlait à lui-même. Son regard se dirigea vers la belle robe de Jean qui pouvait en faire baver plus d'un. Mettant en valeur les parties de séduction des femmes. Logan ne pouvait plus lâcher son regard, son côté animal lui disait de se laisser faire, de laisser ses sentiments sortir que son côté d'humanité lui disait au contraire de la laisser aller avec Scott. Que devait-il choisir ? C'était vraiment une torture pour lui. Logan remonta son regard dans les yeux de Jean. Il ne dit rien, ne savait pas quoi dire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Like a goddess



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 39
▬ Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Dim 7 Aoû - 15:53




Jean & Logan


    Jean restait sans voix. La passion qu’elle ressentait pour Logan était née dès leur première rencontre. Elle se souvenait de la première fois qu’ils s’étaient vus, lorsqu’on lui avait emmené ce mutant blessé qui, miraculeusement avait guéri tout seul. A son réveil, il lui avait sauté dessus violemment avant de s’excuser et de la draguer ouvertement. Son côté rebelle lui avait plu dès le début. Mais Scott… Comment était-ce possible d’aimer deux hommes sans pouvoir choisir ? Elle s’était levée, voyant la colère de Logan sur le point de se libérer. Poser sa main sur son bras lui arracha un frisson. Les griffes de Wolverine était sortie de sa main en un éclair, prouvant bien que la peine de la jeune femme lui allait droit au cœur. Elle ne voulait pas le rendre en colère. Elle ne voulait pas que Logan et Scott se déchirent pour elle. Elle estimait ne pas le mériter. Et elle avait bien raison. Elle observa un long moment le visage du mutant, son regard sombre, plongé vers l’horizon, ses joues mangés par une barbe de plusieurs jours, ses lèvres si fines et délicates. Jean sentait une pulsion profonde la pousser vers cet homme, avec l’envie de lui appartenir, de s’abandonner à son étreinte. Elle refoula fermement cette pensée. Elle n’avait pas le droit.

    Elle avait tenté de le raisonner avec des paroles d’apaisement. Jean reportait la faute de la dispute sur elle, comme toujours. Elle n’arrivait jamais à en vouloir à quelqu’un, encore moins à Scott. Elle resta un moment, tout près de Logan, sa présence la grisant malgré elle. Puis, finalement, il s’écarta, se libérant de la main posée sur son épaule et sortit de la chambre. Jean resta là, seule. Elle soupira, restant face à la fenêtre et contemplant le paysage au loin. Elle aimait Scott. Elle ressentait une puissante attirance pour Logan. Quand cette folie prendrait-elle fin ? Quand elle aurait fait un choix. En était-elle seulement capable ? Sacrifier sept ans de vie commune contre une attirance qui pouvait n’aboutir sur aucune relation stable ? Il fallait être dingue pour prendre cette décision. C’est cela. Elle devait devenir folle. Elle entendit un sinistre craquement et se dirigea vers le bruit. Elle avait sentit l’onde de colère de Logan grâce à sa télépathie et ne fut donc pas surprise de voir le mur défoncé lorsqu’elle arriva. Elle écarquilla les yeux. Le côté bestial de Logan lui faisait peur en même temps qu’il l’attirait. Etrange… Tellement étrange…. Le mutant griffu finit par se calmer, remplit deux verres, l’un d’eau, l’autre de soda et se dirigea vers Jean, lui tendant la boisson demandée. Elle lui adressa un sourire de remerciement.

    Merci, Logan.

    Jean resta face à Logan qui s’installait. Elle trempa ses lèvres dans le breuvage pétillant, son regard toujours plongé dans celui du mutant. C’était presque une caresse du bout des cils. Elle frissonna. Mais ce qu’elle entendit la fit frissonner davantage. Logan, perdu dans ses pensées, semblait avoir oublié totalement sa présence.

    Pourquoi la seule femme que j'aime ne peut pas devenir mienne ?!

    Une intense chaleur embrasa le corps de la jeune femme. Elle s’approcha lentement du mutant, comme hésitante. Elle posa doucement sa main sur le genou de Logan, cherchant ses mots.

    Logan, je… Tu sais, je… Je tiens beaucoup à toi. Mais… Scott…

    Elle n’arrivait pas à être claire, ses pensées se brouillaient, tout son être s’embrasait. Elle avait chaud, tellement chaud. Une envie violente s’emparait d’elle, comme venu de son inconscient. Une voix dans son esprit résonna :

    *Tu le veux… Alors, prends ce que tu désires.*

    Elle sursauta. Non, elle ne pouvait pas, elle n’avait pas le droit, quand bien même elle en mourrait d’envie. Elle resta les yeux plongés dans ceux de Logan, n’osant bouger, le cœur battant à tout rompre. Soudain, comme venu d’une autre gorge que la sienne, elle s’entendit dire :

    Embrasse-moi.

    Tandis que la porte de la cuisine se refermait violemment et se verrouillait derrière eux. Que faisait-elle ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I am animal



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 49
▬ Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Dim 7 Aoû - 18:01


Jean & Logan






Elle lui avait chuchoté un petit "Merci" qu'il entendu bien évidemment. Cela lui avait fait chaud au cœur mais son état animal était encore présent en lui. Elle fini pas s'approcher de lui et se mit a quelques centimètres de lui. Elle posa sa main sur son genoux. Sa main était si douce, il la sentait d'ici, son parfum l'enivrait.

    _ " Logan, je… Tu sais, je… Je tiens beaucoup à toi. Mais… Scott… "

Il sentit la chaleur de Jean de ça place. Lui aussi il avait chaud. Logan fixa les yeux de Jean et l'écoutait. Il la savourait des yeux, la croquait du regard. Cette jeune fille devant lui était plus qu'une simple femme. C'était son fantasme, son désire mais pas son amour. Il ne pouvait pas. Et pourquoi ? Un seul mots, Scott. Il entendit le cœur de Jean battre fort et vite, son adrénaline montait, Logan pouvait le sentir.

    _ "Embrasse-moi. "

Ses deux mots sonnait dans sa tête. Ses mots le hantait depuis toujours et là il l'entendait dire ses mots. La porte se referma violemment et fit revenir Logan au monde réel. Le mutant se rapprocha d'elle, il se leva et se mit à sa hauteur, son institut animal revenu rapidement. Il posa sauvagement ses lèvres sur celle de Jean et y déposa un baiser fougueux. Il passa une de ses main dans les cheveux roux de la mutante et son autre main se mit dans le dos de celle-ci, lui caressant presque sensuellement le dos. Elle frissonnait sous ses caresses et cela fit monter l'excitation de Logan qui essayait de se retirer mais n'arrivait pas. Pour une fois, il pouvait se laisser aller, il pouvait faire se qu'il rêvait de faire, se qu'il attendait depuis si longtemps. Il la souleva et l'allongea délicatement sur la table. Tout en continuant de l'embrasser il monta sur la table et se mit a quatre pattes sur celle-ci. A cette instant il ne pensait à rien, ses problèmes de mémoire était complètement laisser derrière la porte. Logan redressa sa tête et la regarda dans les yeux. Reprenant son souffle petit à petit.

    _ " Et... et Scott... ? "

Il avait dit ça avec la petite partie d'humanité qu'il lui restait encore. Il ne voulait pas faire une bêtise, il faisait déjà assez de disputes entre ses deux là alors pourquoi continuer a s'enfoncer ? Il n'avait pas assez de problème ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Like a goddess



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 39
▬ Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Dim 7 Aoû - 20:59




Jean & Logan


    Qu’était-elle en train de faire ? Elle ne le savait pas elle-même. Elle sentait une force, une puissance terrible la pousser littéralement dans les bras de Logan. Elle s’était approchée doucement, lui posant la main sur le genou. Elle avait commencé à lui parler, pour lui dire que malgré la forte attirance qu’elle ressentait pour lui, elle aimait également Scott. Mais les mots n’avaient pas réussi à franchir la barrière de ses lèvres. Elle sentait une volonté inconnue, surgir des tréfonds de son inconscient. Et cela la paralysait, l’effrayait au plus haut point. Le regard de Logan la brûlait, la faisait frémir de désir. Elle avait l’impression qu’il la déshabillait du regard. Elle frissonna, tentant d’endiguer le flot de pensées et d’envies non avouables qui l’envahissait. Elle avait honte de ce qu’elle ressentait. La pensée de Scott revint l’assaillir quand soudain… Une force. Une force incroyable repoussa fermement cette image.

    *Tu as envie de cet homme, accepte-le, Jean. Il est la violence, la sauvagerie qui fait de toi une vraie femme.*

    Quelle était cette voix dans sa tête ? Elle sentait qu’elle glissait, comme ivre. Mais ce n’était qu’au niveau de son esprit. Elle s’entendit dire quelques mots. Des mots qu’elle n’aurait jamais cru être capable de prononcer. Et pourtant, il s’agissait de ses désirs les plus intimes, les plus secrets qui s’exhibaient au grand jour. La porte de la cuisine avait claqué puis s’était verrouillée. Les mots qu’elle avait prononcés avaient sorti Logan de sa torpeur. Ce dernier s’était levé, s’était rapproché d’elle. Jean frémit mais elle avait perdu le contrôle, elle devait le reconnaître. Le mutant continuait de s’approcher d’elle, chaque pas faisant battre le cœur de la mutante plus vite, douloureusement. Tout se joua en une fraction de seconde. Elle vit le visage de Logan se rapprocher du sien et soudain, comme une explosion de sensations, les lèvres de l’homme scellèrent les siennes. Une chaleur brutale envahit Jean qui resta un instant immobile. Le contact était violent, bestial. Et soudain, elle répondit à ce baiser fiévreux, ses lèvres se mêlant sauvagement à celles de Wolverine. Ses lèvres étaient si douces, si chaudes. Il la rendait folle. Un désir sauvage s’était emparé d’elle. Elle sentit la main du mutant glisser dans ses cheveux. Elle soupira de plaisir, sentant également son autre main glisser le long de son dos. De longs frissons parcouraient le corps de Jean. Elle sentait son esprit perdre pied, ennivrée par un trop plein de sensations. Elle avait presque envie de pleurer en ressentant autant d’émotions. Elle sentit Logan la serrer dans ses bras, la soulevant du sol avant de la déposer doucement sur la table. La jeune femme sentait tout son corps brûler d’excitation. Elle vit Logan se pencher sur elle et continua de l’embrasser, s’abandonner aux caresses qu’il lui prodiguait sur tout son corps. Des gémissements lui échappaient, l’empêchant de parler.

    Quand soudain… La voix du mutant rompit la magie du moment. Un prénom. Scott. Le cœur de Jean rata un battement. Elle voulut tout arrêter. Elle aimait Scott. Elle ne pouvait pas faire ça. Et là… Impossible de parler. Une ombre tomba sur son esprit. Elle entendit un rire profond.

    *Je suis toi, Jean. Je suis ce que tu veux vraiment au fond de toi et ce que tu t’empêche d’obtenir. Sens cette fièvre en toi. Sens ce désir pour lui. Je vais te l’offrir.*

    Elle voulut crier mais elle ne pouvait plus. Son corps ne répondait plus. Elle posa sa main sur la joue de Logan et se jeta sur ses lèvres avec violence. Sa télékinésie lui fit arracher la chemise du mutant qui se retrouva torse nu. Aidée de son pouvoir, elle fit pivoter Logan qui se retrouva à son tour sur le dos, torse nu. Jean laissa ses lèvres parcourir tout le torse du mutant, sa langue titillant des zones, ses dents mordillant la peau tendre. Elle revint à sa hauteur, mordant ses lèvres, sa langue cherchant sa consoeur. Elle se colla au corps du mutant. Un murmure retentit aux oreilles de Logan :

    C’est toi que je veux, Logan… Personne d’autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I am animal



A LITTLE MORE ABOUT ME

▬ Messages : 49
▬ Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   Lun 8 Aoû - 8:02


Jean & Logan





Ses caresses faisaient gémir Jean et cela le fit sourire. Mais au-delà du plaisir Logan sentit que se n'était pas elle, la Jean calme qui arrive à résister au charme de se mutant. Au fond de lui, il l'aimait comme ça mais il savait que se n'était pas elle, que ses sentiments était caché par les sentiments éprouvés pour Scott. Il pouvait bien sûr en profiter mais après, il devra se retenir. Elle restera avec Scott et il devra les regarder s'embrasser, s'aimer. Pourquoi était t'il revenu ? Même lui ne savait pas, peut être son attirance envers Jean ou encore le contacte humain. Allez chasser avec les loups était bien, il pouvait laisser son instinct animal revivre à fond mais ça s'arrêtait là. Alors qu'il se laissait aller dans ses pensées elle posa sa main sur la joue de Logan. Il plongea son regard dans le siens et elle posa ses lèvres avec une certaine violence. Le mutant ne répondit pas tout de suite mais, après il lui répondu avec aussi de violence qu'elle. Jean utilisa son pouvoir pour déchirer la chemise de Logan qui lâcha un léger soupire. Il n'avait pas beaucoup de chemise alors si ont lui arrachait tout le temps il n'allait plus en avoir. Il se retrouva à son tour sur le dos, torse nu. Jean se mit a parcourir le torse du mutant avec ses lèvres et sa langue, mordant de temps en temps quelques zones de son tronc. Wolverine la laissa totalement faire, laissant échapper des gémissements de temps en temps qui ressemblait plus à des grognements. Quand elle revint à sa hauteur elle recolla ses lèvres aux siennes, sa langue jouant avec celle de Logan. La mutante se colla à lui et il la colla un peu plus, il ne voulait pas qu'elle parte, voulait partager ce moment pour le restant de sa vie.

    _ " C’est toi que je veux, Logan… Personne d’autre. "

Ses mots fit un bien fou à Logan, même s'il savait qu'elle ne le pensait pas. Tout en l'embrassant il colla Jean au mur. Elle lui avait déchiré un vêtement à lui de faire pareil. Ses deux mains se mirent dans son dos et d'un coup sec il déchira la robe qu'il jeta plus loin. Là, il parcourra la peau si douce avec ses mains. Alors que sont excitation atteignait des sommets il se mit à entendre une voix dans sa tête. Cette voix ressemblait comme deux gouttes d'eau à la sienne.

    _ * Regarde se que tu fais, et Scott, que fera t'il quand il l'apprendra ? Oh, il pourrait te renvoyer ou simplement te tuer. Arrête toi avant de faire une vrai bêtise ! *


Il mit sa tête au creux du cou de Jean et ferma les yeux. Il ne voulait pas faire de mal à Scott ni a personne mais voulait juste prendre du plaisir pour une fois. Toute sa vie il l'a passer à tuer alors pourquoi ne pouvait t'il pas se reposer un petit peu ? Après il partirais, quitterai L'institue si Scott le voulait. Revenir à la vie sauvage et voilà. Vivre le restant de ses jours en solitaire.

    _ " Tais toi !! J'ai le droit de me faire plaisir juste une fois dans ma vie ! Je m'en fou de Scott, qu'il essaie de poser la main sur moi et je la couperais ! "

Lâcha t'il à l'intention de la voix. Logan chercha les lèvres de Jean et y déposa un baiser des plus sauvage. Tout les deux étés partis pour une danse folle sans retour en arrière. Il le voulait et elle le voulait alors pourquoi se retenir ? Il passa une de ses main sur le front de Jean et soupira de bonheur. Avec elle il était toujours délicat, un vrai nounours qui se laissait caresser et faisait des câlins. Il rouvrit les yeux et prit son visage entre ses mains. Logan voulait la confirmation avant d'aller plus loin, il ne voulait en aucun cas le regretter après.

    _ " Tu est sûr de vouloir continuer ? C'est le dernier appelle, plus de retour en arrière après ! "

Il lui avait chuchoté ces mots. Son ouïe était à l'affut d'un bruit dans le couloir, ne voulant pas être dérangé. Logan l'embrassa à nouveau avec délicatesse et amour et refermait les yeux, il essayait de se retenir mais n'y arrivait pas, n'y arriverai jamais. Ses deux mains se glissèrent dans ses cheveux, et la soudait à son corps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A LITTLE MORE ABOUT ME


MessageSujet: Re: Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je peux jamais être tranquille ? JEAN&LOGAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» On ne peut jamais être tranquille. [PV Noëlle]
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» Une interview de Jean Raspail
» Une bourgeoisie déracinée ! Par Jean Erich René
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Mutants :: 
L'institut des X-men
 :: † CHAMBRES † :: CHAMBRE 02: Logan Howlett, ??, ?? & ??
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit